Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Affichette anti-terroriste, larme absolue (par Yannik Chauvin)

5 Décembre 2015, 10:40am

Publié par Thomas Joly

Affichette anti-terroriste, larme absolue (par Yannik Chauvin)

J’avais commencé mon article d’une plume insouciante, un peu rigolarde et légèrement ironique : « Il n’y a pas à dire : depuis quelques heures, je me sens vachement rassuré. C’est vrai, quoi ! Contre ces fichus terroristes qui gravitent autour de nous, qui rasent leurs barbes pour qu’on ne les reconnaisse pas, qui troquent leurs djellabas contre des blue-jeans – alors, ça, c’est sournois –, qui défouraillent à vue, le gouvernement, pour une fois, a mis le paquet : des affichettes placardées un peu partout… »

Et puis, tout à coup, stop ! Halte ! La tragédie récente, le sang, le respect, la fraternité, tout m’interdit de poursuivre sur ce ton badin et, à coup sûr, indigne.

Ma mémoire remonte alors le temps.

12 décembre 2012, Marrakech, 4e réunion des Amis de la Syrie. Les USA veulent placer Jahbat al-Nosra (Front pour la Victoire au Levant) sur la liste des organisations terroristes. Fabius s’étrangle : « Le front Al Nosra fait du bon boulot contre Hassad en Syrie ». Il le savait à l’époque, on le sait encore davantage aujourd’hui : Al-Nosra, c’est le faux nez d’Al Qaïda en Syrie, pas vraiment des gens recommandables ! En tout cas, pas des gens avec qui pactiser quand on ne sait qu’ânonner « les valeurs de la République… les valeurs de la république… ».

14 mars 2013. Fabius à France Info : « Nous avons demandé, avec F. Hollande, la levée de l’embargo sur les armes. La France est en pointe pour soutenir la résistance syrienne ». La résistance syrienne, c’est Al-Nosra. La France n’a pas une politique « pour », mais une politique « contre » et seulement contre Hassad. Alors on fournit des armes à Al Qaïda junior. Et c’est pour cette politique absolument erronée qu’en prime, on tourne le dos à la Russie.

Vu de notre chapelle, à Paris, Montauban, Toulouse, en Afrique ou ailleurs, on s’en fiche que les meurtriers qui ensanglantent notre peuple soient de telle ou telle obédience, État islamique ou Al-Nosra. Ils tuent. Point final ! Et le type chargé des Affaires étrangères arme leur bras, avec l’odieuse suffisance du gars qui sait tout. Et il continue de parader sur les estrades, à la COP21, sur les plateaux de télé, avec sa cravate bleu layette et son crâne de bébé. Peut-être que, selon ses propres paroles, « Hassad ne mérite pas d’être sur la terre », je n’en sais rien, je ne suis pas Dieu le Père, mais il y a une chose que je sais, c’est que Fabius, l’incompétent, l’incapable absolu, aurait dû être viré depuis longtemps. Nous n’en serions peut-être pas là.

Allez, calmos ! Les yeux noyés de tendresse, je contemple avec ravissement les joujoux que mon gentil gouvernement m’a apportés pour Noël afin de déjouer les méchantes vilénies des terroristes. Après Charlie, ils m’avaient donné un numéro vert – vert, couleur de l’islam ! J’avais battu des mains. Aujourd’hui, après le Bataclan, ils m’offrent une affichette qui ressemble au mode d’emploi d’une tondeuse à gazon. Oh ! Zut, alors ! Je vais bouder ! Y’a même pas de panoplie de ministre des Affaires Etrangères ! C’est pô juste…

Source : http://www.bvoltaire.fr/

Commenter cet article