Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Strasbourg, capitale européenne de l'Islam ? Après Erdogan, voici le ministre saoudien des affaires islamiques

27 Novembre 2015, 18:19pm

Publié par Thomas Joly

Vendredi 27 novembre 2015, le ministre des Affaires islamiques saoudien est l’invité de la Grande mosquée de Strasbourg, alors qu’un hommage national est rendu à Paris aux victimes des attentats islamiques de Paris.

Apparenté à la famille régnante d’Arabie saoudite, Aleh bin Abdul-Aziz Al ash-Sheikh, est ministre des affaires islamiques saoudien et cousin du Grand mufti d’Arabie Saoudite, également membre de la famille al Sheikh descendant en ligne directe d’al-Wahhab (1703-1792). Un Grand mufti qui  a déclaré en 2013 qu’il convient de « détruire toutes les églises » de la Péninsule Arabique, s’appuyant sur les propos de Mahomet sur son lit de mort réclamant de chasser les chrétiens de la région.

C’est Emmanuel Valls qui a  inauguré la mosquée de Strasbourg en 2012. Mosquée  financée généreusement par les Français et donc par une majorité de non-musulmans, grâce à des subventions publiques votées par les élus UMPS.

Strasbourg semble vouloir s’imposer comme le centre européen de l’Union pour son militantisme islamique, face à Bruxelles, autre capitale de l’Union et de l’islam en Europe.

Entre 12.000 et 15.000 ressortissants turcs de France, d’Allemagne, de Suisse et de Belgique étaient venus écouter Recep Tayyip Erdogan le dimanche 4 octobre 2015 au Zénith de Strasbourg où le chef de l’Etat ottoman était venu en meeting électoral avant les législatives du 1er novembre qui allait porter son parti à la majorité des sièges suite à un attentat terroriste en Turquie, qui avait galvanisé son électorat. Accueilli comme une rock star par une foule scandant son nom et une marée de drapeaux turcs, Erdogan a fustigé « les gens qui menacent notre pays avec des armes, avec des bombes » et qui veulent entraîner la Turquie « dans les tunnels sombres du terrorisme ».

Mais qui a abattu un avion russe qui combattait le terrorisme islamique en Syrie ? C’est que pour Erdogan qui en a donné l’ordre, seul le terrorisme reproché à tort ou à raison au Kurdes est répréhensible. C’était le sens de ses paroles à Strasbourg. Par contre celui qui est propagé par l’islamisme mérite d’être soutenu comme l’a dénoncé Vladimir Poutine

Rappelons aussi que François Hollande qui tente de récupérer à son profit l’émotion patriotique suscitée par les attentats de Paris est un fervent ami de l’Arabie saoudite et que l’Union européenne continue de subventionner la Turquie qu’elle continue de vouloir intégrer à l’Union, en dépit de sa civilisation islamique antagoniste de la civilisation chrétienne.

La Turquie qui est membre de l’Alliance atlantique (OTAN), ce qui boucle le cercle des complices des groupes islamistes.

Source : http://www.medias-presse.info

Commenter cet article