Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Avec les migrants, les mondialistes organisent la troisième Guerre mondiale (par Aristide Leucate)

13 Novembre 2015, 06:21am

Publié par Thomas Joly

Que peut-on attendre du FMI, de la Banque mondiale, de l’ONU et ses dépendances, de l’Union européenne, etc. ? Hormis pour les candides ou les esprits irréversiblement pervertis par l’industrie de l’hébétude, la réponse coule de source. Rien et surtout rien de bon.

La preuve nous en est encore fournie par Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international, ci-devant ministre de la France et avocate d’affaire au sein du cabinet d’avocats américain Baker & McKenzie.

Dans une tribune au très mondialiste Huffington Post (11 novembre), notre apatride en service commandé pour la Trilatérale, le Bilderberg et le Forum de Davos, avec l’aplomb cynique qui sied aux puissants barons-voleurs de l’oligarchie, affirme rien moins qu’: « aucun pays ne pourra à lui seul gérer la crise des réfugiés. La coopération mondiale est incontournable ». Traduire que si un pays tel, par exemple, une Hongrie récalcitrante, se refusait à un quelconque plan Marshall d’invasion programmée, il lui en coûterait assurément.

La même de poursuivre en disant qu’« au bout du voyage, une fois les populations établies et une fois la stabilité retrouvée, les migrations peuvent – avec des politiques avisées – avoir globalement des retombées économiques positives, pour les migrants, pour leur pays d’accueil et pour leur pays d’origine ». Comprendre que, cette fois, elle prend les peuples pour de profonds imbéciles. Logique quand on sait dans quelle viscérale exécration cette pseudo-élite tient le populo tout juste bon à voter FN.

Et puis jaillit le mantra final, l’antienne éculée mais ayant acquis, nonobstant, la force mystique de l’incontestable, l’indicible irrationnel du tabou, l’inviolabilité surnaturelle du totem : « les migrations peuvent également contribuer à attaquer les problèmes liés au vieillissement de la population dans un certain nombre de pays avancés. Nos travaux font apparaître qu’à moyen terme les migrants pourraient aider à atténuer les tensions qui pèsent sur les budgets de santé et de retraite, et à court terme l’effet budgétaire net tend à être relativement faible ».

Le sous-entendu est grossièrement mensonger ; l’Europe n’assurant plus le renouvellement de ses générations, le salut viendra, dorénavant, de ces immigrants prodiges, nouveau sel d’une terre devenue démographiquement aride par la criminelle impéritie de nos apprentis-sorciers.
La vérité est que cette submersion migratoire ainsi planifiée entraînera, entre autres effets nocifs, la paupérisation économique, sociale et culturelle de l’Europe. Comment raisonnablement penser que des myriades de crève-la-faim avérés ou supposés tels, dans la force de l’âge pour la plupart, provenant de pays qu’ils n’ont pas su sortir de l’ornière du sous-développement, pourraient un jour contribuer à la renaissance politique et morale du vieux continent ?

Si le XIXe siècle fut celui de la révolution industrielle et le XXe celui du consumérisme de masse, le XXIe renouera avec les transhumances nomades de l’ère préhistorique. Dans un contexte explosif de pénurie du travail et de crises profondes des antiques valeurs occidentales, la troisième Guerre mondiale s’annonce plus sauvage et meurtrière que ces devancières.

Juste une question de temps.

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article