Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Projet de loi contre les discriminations : Manuel Valls n’avait rien de plus urgent à faire ? (par François Teutsch)

3 Septembre 2015, 05:20am

Publié par Thomas Joly

Pour nos dirigeants, éternels auto-satisfaits de leur action, la France va si bien qu’elle doit se pencher sur des problèmes qui, en d’autres temps, seraient passés à l’arrière-plan au profit d’une politique énergique contre le chômage, l’invasion migratoire, l’état de ses comptes publics, ou sa souveraineté nationale.

C’est la raison pour laquelle il est urgent de prendre des mesures de lutte contre les discriminations. On sait que c’est là une obsession nationale : les collectivités locales, les entreprises, et jusqu’à l’Eglise estiment indispensable de soigner cette plaie qui pourrit la vie quotidienne de nos compatriotes.

C’est ainsi que Manuel Valls a annoncé à La Rochelle le dépôt d’un projet de loi pour l’égalité et contre les discriminations. Avec le coup de menton énergique qu’on lui connaît, il n’a pas hésité à déclarer « les discriminations du fait de l’origine, de la couleur de peau, de la religion, de l’orientation sexuelle, par ce que l’on est une femme, sont des humiliations quotidiennes. Des humiliations que nous ne pouvons accepter, et nous proposerons un projet de loi pour l’égalité et contre les discriminations ».

La Chancellerie met au point la possibilité de mener des actions de groupe en la matière. Une procédure directement issue de la culture américaine, qui permet de rassembler plusieurs dizaines de personnes dans le cadre d’une action unique, menée contre l’Etat, les administrations, ou les entreprises, afin de faire cesser tous actes discriminatoires. Un joli fromage en perspective pour quelques cabinets d’avocats… Dans le contexte social actuel, on ne saurait mieux faire pour dresser un peu plus les Français les contre les autres.

Une cause aussi noble que l’accès aux bâtiments par les personnes handicapées se trouve ainsi instrumentalisée et amalgamée à de prétendues discriminations au détriment des personnes homosexuelles, obèses, noires ou de sexe féminin. Toutes catégories qui, on le constate quotidiennement, n’ont pas accès aux mêmes droits que les autres…

À propos du handicap, la réglementation impose désormais à tous les établissements recevant du public – cabinet d’architecte, d’avocat, ou n’importe quelle entreprise – de modifier leurs locaux afin de les rendre accessibles aux personnes handicapées, véritable casse-tête pour les intéressés, tant les contraintes sont fortes et les dérogations pratiquement impossibles à obtenir. C’est ainsi que l’avocat qui exerce dans un immeuble ancien du centre-ville aura le choix entre mettre en œuvre des travaux coûteux pour se mettre en règle, ou déménager dans un immeuble moderne aux normes, alors qu’il lui est si simple de se déplacer au domicile de son client…

Mais, on l’a compris, là n’est pas l’essentiel : il s’agit surtout de faire plaisir à des lobbies puissants en dénonçant racisme, antisémitisme, homophobie, ou autres adjectifs dont notre société médiatique est si friande. L’enjeu est considérable : les cibles de ces actions de groupe s’exposeront à de lourds dommages et intérêts, et à une mise au pilori médiatique désastreuse pour leur image. Qu’avons-nous besoin de cela dans l’état actuel de notre économie ?

Décidément, la France va mal. Et le bout du tunnel semble bien loin encore…

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article