Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Pierre Joxe invente la notion de « jeunes d’origine post-coloniale » (par Silvio Molenaar)

14 Septembre 2015, 09:10am

Publié par Thomas Joly

Pierre Joxe, entre autres ancien ministre de François Mitterand, était l’invité de RCF (Radio catholique de France), dans l’émission « Face aux chrétiens » ce jeudi 10 septembre. L’ancien président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, de la Cour des comptes, ministre de l’Intérieur et de la Défense, se dit aujourd’hui avocat à mi-temps et uniquement des mineurs (comprendre « jeunes »). Joxe appartient à une génération dont celle actuellement au pouvoir est l’héritière, même si son ami Roland Dumas s’en défend à l’occasion sur Radio Courtoisie. Une famille politique qui, à chaque évocation d’un lien éventuel entre immigration et délinquance, voit rouge, se trouve prise de convulsions épileptiques et charge, écumante, une droite nauséabonde.

Jugez plutôt ce que dit Joxe à ce sujet à l’antenne de RCF : « Je pense que la France est très marquée par sa période coloniale. Les drames de la décolonisation ne sont pas encore digérés par la France. Et que quand on voit qu’une grande partie, on ne peut pas dire la totalité, pour moi dans la région parisienne, c’est plus de 90 %, à travers la France c’est 80 % des garçons qui sont pris dans des affaires de vol, de violence, etc.. Ce sont des post-coloniaux, ce sont des enfants post-coloniaux (traduire : issus de l’immigration). Ils sont très souvent nés en France de familles transplantées, de familles immigrées installées bien ou mal […] dans les quartiers les plus difficiles […] On est quand même sur une pente qui rappelle ce qui s’est passé aux États Unis depuis quarante ans. Aux États Unis aujourd’hui, qui est en prison ? Avant tout des jeunes blacks. En France, qui est en prison ? Avant tout des jeunes, et des jeunes d’origine post-coloniale […] »

Contrairement à monsieur Joxe, nous pensons plutôt que la France a parfaitement digéré sa période coloniale et ne demande pas mieux que de passer à autre chose si, précisément, elle n’y était ramenée systématiquement de gré ou de force par un antiracisme « post-colonial » qui, lui, a visiblement un problème digestif… Par ailleurs, il faut se souvenir de l’épisode Zemmour datant de 2010, lequel avait été traîné devant un tribunal pour des propos à peu près équivalents. « Mais pourquoi on est contrôlé 17 fois ? […] Parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes » (Zemmour, Canal+, mars 2010). Résultat : « La 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris a jugé coupable Éric Zemmour de provocation à la discrimination raciale pour ses propos sur les Noirs et les Arabes sur les antennes de Canal+ et France Ô le 6 mars 2010, qui lui valent une amende de 2.000 euros avec sursis. »

Voici donc la boucle bouclée. Joxe, 2015 : « En France, qui est en prison ? Avant tout des jeunes, et des jeunes d’origine post-coloniale. » Zemmour, 2010 : « La plupart des trafiquants sont noirs et arabes. » Cherchez l’erreur, et le coupable.

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article