Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Aux frontières de l’indécence et du cynisme

4 Septembre 2015, 05:01am

Publié par Thomas Joly

Communiqué de la Dissidence Française

La diffusion mondiale d’une photo montrant le corps inerte d’un enfant syrien noyé et échoué sur une plage turque a provoqué une surenchère de commentaires hystériques plus démagogiques les uns que les autres, émanant de la quasi-totalité des représentants politiques français et européens, trop heureux de pouvoir instrumentaliser cette mort tragique pour mieux manipuler et culpabiliser l’opinion.

Si l’on s’offusquera une nouvelle fois du caractère systématiquement sélectif de ces indignations médiatiques, on notera également le degré inédit de cynisme qui caractérise ces commentateurs qui, pour la plupart, portent la lourde responsabilité de la déstabilisation de régions entières du Proche et du Moyen-Orient (Syrie, Irak, Libye) entrainant des exodes massifs de populations vers une Europe passoire déjà plongée dans une crise économique, identitaire, culturelle et politique sans précédent.

L’afflux croissant d’immigrés clandestins en Europe – et la série de tragédies qui l’accompagne – est le résultat de dizaines d’années de laxisme judiciaire et de propagande cosmopolite dont devront répondre un jour les responsables.

Surenchérissant sur ce cortège d’indécences, François Hollande a annoncé que l’accueil des migrants deviendrait « permanent et obligatoire » :Capture d’écran 2015-09-03 à 20.20.15

De quoi alimenter les espoirs des millions de candidats à l’exode qui ne tarderont à venir grossir les rangs des centaines de milliers de demandeurs d’asile déjà aux portes de l’Europe. En résumé François Hollande, à défaut d’être à la hauteur de ses fonctions, s’affirme comme le meilleur VRP des filières d’immigration clandestine.

À l’heure où une majorité de Français se déclarent opposés à l’accueil de migrants ou de réfugiés sur notre territoire (sondage Elabe pour BFM), il faut avoir le courage d’assumer des propositions claires et radicales pour mettre fin sans délai à la vague de submersion migratoire dont est victime l’Europe et face à laquelle la remigration apparait comme la solution la plus réaliste et la plus urgente.

Commenter cet article