Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Scouts de France ou Jeunes socialistes ? (par François Teutsch)

25 Juillet 2015, 10:02am

Publié par Thomas Joly

Le scoutisme est une méthode d’éducation de la jeunesse et une école de vie. Tous ceux qui y ont fait un passage en sont ressortis marqués, quelle que soit la durée de leur engagement dans le mouvement, et les jeunes adultes qui prennent la responsabilité d’encadrer les jeunes savent quels fruits ils en tireront pour le reste de leur existence.

Le scoutisme a cinq buts : développer la santé, le sens du concret, le sens du service, la personnalité et le sens de Dieu. C’est l’application de la pédagogie inventée par Baden-Powell au début du XXe siècle, adaptée selon les époques, mais toujours en vigueur dans les mouvements scouts fidèles à l’inspiration de leur fondateur.

Les Scouts et Guides de France sont issus de la fusion des deux plus anciennes formations implantées dans notre pays depuis 1920. En 1963, elles ont profondément transformé leur pédagogie et se sont détachées de la pratique traditionnelle à laquelle sont restées fidèles d’autres formations – Guides et Scouts d’Europe ou Guides et Scouts unitaires de France, pour ne citer que les plus connus. Et le moins que l’on puisse dire est que ces Guides et Scouts de France se sont coupés de ce qui faisait la spécificité du scoutisme. C’est d’ailleurs un curieux rassemblement qui s’est tenu ces derniers jours à Strasbourg, réunissant 15.000 d’entre eux sous le vocable “You’re up”, que chacun traduira comme il le souhaite.

Au programme pour quelques-uns d’entre eux, la visite de la mosquée ! Le rapport avec la vie en plein air et l’éducation juvénile est ténu… Sans doute la volonté de développer ce qu’il est convenu d’appeler le « vivre ensemble », et de découvrir de près une religion, quand les jeunes chrétiens ont tant de mal à connaître la leur. La presse qui s’en est fait l’écho ne semble pas choquée par cette hérésie de la part d’un mouvement catholique.

Mais nos amis aux chemises rouges se sont également rendus au Parlement européen, haut lieu du respect du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, pour une session fictive au cours de laquelle ils ont voté des résolutions sur des thèmes aussi intéressants que : les droits de l’homme, la démocratie, l’environnement, la solidarité, la jeunesse et la culture. Cherchez le lien avec les camps, le sens du concret, le service et les préoccupations des adolescents. Vous ne trouvez pas ? Cherchez encore !

Parents qui voulez y inscrire vos enfants, n’oubliez pas de lire le projet éducatif du mouvement ! Il nous parle « d’habiter sa planète » – l’association a établi son « bilan carbone » – et du fameux « vivre ensemble » déjà cité, que le texte définit comme « un lieu d’apprentissage de la vie en société et de la démocratie ». À l’appui de cette pétition de principe, une interview de Clémentine Autain, militante communiste et féministe. On est assez loin de la doctrine sociale de l’Église à laquelle, comme tout mouvement catholique, celui-ci est tenu d’adhérer. Mais quelle importance ?

Voilà le triste constat de ce qu’est devenu un mouvement qui a formé autrefois des centaines de milliers de jeunes. Quelques minutes sur les divers sites Internet du scoutisme français sont plus évocatrices qu’un long discours. Inscrire ses enfants chez les scouts pour qu’ils apprennent la doxa politiquement correcte n’a aucun sens. Autant s’adresser directement aux Jeunes socialistes…

Par bonheur, d’autres sont restés fidèles aux principes fondateurs. Et, parole d’ancien, foi de père de famille, on n’a pas encore trouvé mieux pour dégourdir notre progéniture et lui donner le sens du service selon la célèbre question posée aux chefs lors de leur investiture : Combien de temps es-tu prêt à servir ? S’il plaît à Dieu, toujours !

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article