Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Heureux comme un terroriste en France (par Manuel Gomez)

27 Juillet 2015, 09:20am

Publié par Thomas Joly

Le terroriste Merouane Benahmed, condamné à mort en Algérie, est offert aujourd’hui à la Bretagne : il arrive à Châteaulin (Finistère), mais pour combien de temps ?

Assigné à résidence à Segré depuis le 3 juillet 2015, contre la volonté du maire et des habitants qui ont obtenu gain de cause, il a dû quitter le département à 10 h 30 du matin, le 20 juillet.

Merouane Benahmed est un terroriste djihadiste, un vrai de vrai. Membre du GIA (Groupe islamique algérien), il a participé à de nombreux attentats en Algérie pour l’instauration d’un État islamique. En 2006, il est condamné en France à 10 ans de réclusion pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et il lui est interdit définitivement de vivre en France. Eh bien, nous ne l’expulsons pas et nous le conservons douillettement chez nous, et cela depuis 4 années, logé et nourri à l’hôtel aux frais de la République, c’est-à-dire à nos frais.

Et pourquoi ne l’expulse-t-on pas ? Pour deux raisons :

Il est condamné à mort par contumace dans son pays natal l’Algérie où il risque donc d’être exécuté, et cela n’est pas pensable pour nos bonnes consciences, et surtout sur ordre de la Cour européenne des droits de l’homme. On lui évite donc la peine capitale et on en tue des centaines avec nos frappes aériennes et notre armée en Irak et en Afrique subsaharienne. C’est à n’y rien comprendre !

Les vingt pays contactés pour l’accueillir, en dehors de l’Algérie, n’en veulent pas, mais ça, on le comprend parfaitement !

Mais de qui s’agit-il ? Nous l’apprenons grâce à Europe 1, qui est allée l’interviewer et où il s’est longuement plaint.

Merouane Benahmed a 41 ans et, comme 9 autres terroristes du même acabit, il vit tranquillement en France. Tout d’abord dans le Gers (où sont toujours logés son épouse et ses trois enfants), puis à Beaupréau, dans le Maine-et-Loire et, depuis quelques semaines, à Segré, à la frontière de la Mayenne.

« Ils disent que je suis “assigné à résidence” mais en réalité je suis en prison, une prison à ciel ouvert, mais quelle est la différence ? Je me trouve comme quelqu’un qui serait enchaîné, entravé, je ne peux rien faire, déplore-t-il, ce n’est pas une vie. J’ai l’obligation de me présenter à la gendarmerie chaque jour. Je ne touche rien, je n’ai même pas 1 euro par mois. C’est la pression depuis ma sortie de prison en 2011. Si vous me demandez si je suis un ancien terroriste ? Je vous réponds non, je ne suis pas un repenti, je ne serai jamais un repenti. »

Merouane Benahmed est donc toujours un terroriste, et nous le conservons à domicile parce qu’aucun pays sollicité n’a voulu de lui.

Mais puisque Merouane est si maltraité en France, nous lui conseillons vivement de solliciter son retour dans son pays natal, l’Algérie, où on l’attend de pied ferme. Là-bas, il n’aura plus aucun problème !

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article