Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Réaction des militants corréziens du Parti de la France : le système socialiste pris en flagrant délire !

21 Juin 2015, 08:16am

Publié par Thomas Joly

Réaction des militants corréziens du Parti de la France : le système socialiste pris en flagrant délire !
Réaction des militants corréziens du Parti de la France : le système socialiste pris en flagrant délire ! Réaction des militants corréziens du Parti de la France : le système socialiste pris en flagrant délire !
Réaction des militants corréziens du Parti de la France : le système socialiste pris en flagrant délire !

Dans la nuit du 8 au 9 juin, des militants corréziens du Parti de la France ont réalisé un collage à Tulle. Cette action militante avait un objectif simple : dénoncer la venue et la récupération des Pendus de Tulle par François Hollande et le pouvoir socialiste. Leur faire entendre, qu’ils ne peuvent plus venir parader aussi impunément qu’auparavant à Tulle. Même dans ce « fief socialiste » des patriotes commencent à se lever et souhaitent prendre part au combat civilisationnel qui se pose aujourd’hui à tous.

Tel était le sens de notre action. Que n’avions nous pas fait …
Nous réveillions brusquement l’orthodoxie dominante qui s’est emparée de Tulle depuis déjà plusieurs années. Les premiers à nous tomber dessus, véritables chiens de garde du système : les SS du XXI siècle : les Soudards Socialistes !

Annonçant sa volonté de nous intenter une action en justice, la mairie socialo-communiste inventait « une insulte à l’histoire de notre pays » et croyait déceler « une insulte aux valeurs de paix et de fraternité ». L’association gauchiste, la fameuse « Ligue des droits de l’homme » quant-à-elle se disait « indignée par ces incitations à la xénophobie et à la haine ». France 3 Limousin osait parler d’exactions (rappelons la définition d’une exaction : « Action de violence, sévices commis à l’égard d’une population »). Rien que ça. Assurément, si le royaume de la bouffonerie existait, le roitelet Combes aurait largement mérité la couronne. Le flonflon habituel du politiquement correct fut entonné à pleins poumons par les partisans zélés de la pensée unique : « Fasciste ! Raciste ! Xénophobe ! » Le pédantisme progressiste refaisait surface.

Par ailleurs, chose révoltante : les grands philanthropes de gauche ont fait supprimer les affiches apposées sur les panneaux réservés à l’affichage libre (avec l’argent du contribuable). Une contradiction aberrante et toute socialiste. On ne peut prétendre défendre la liberté d’expression et lorsque celle-ci est utilisée par la droite nationale et patriote, vouloir soudainement la museler.

Messieurs les droits de l‘hommiste : la liberté d’expression politique c’est aussi de refuser la colonisation migratoire. De clamer haut et fort : « la France aux français ». De s'opposer à l’islamisation de notre pays : « ni Minarets, ni Charia« . De ne pas être « Charlie » mais Charles Martel ! Et enfin, c’est aussi de pouvoir réclamer le départ du pitre qui nous gouverne : « Hollande dégage ! » Voilà ce qui est revendiqué sur nos affiches.

N’en déplaise à cet état de plus en plus totalitaire, de moins en moins français, nous ferons entendre notre voix. Avec ou sans leur accord. Non seulement nous n’allons pas nous taire ou nous effacer, mais dorénavant nous vous assurons que nous serons davantage présents et actifs. L’ancrage locale de la véritable droite nationale en Corrèze est désormais une réalité.

Dans cette frénésie politico-médiatique locale, une mention particulière peut-être décernée à la communiste Grador (interrogée par France 3 Limousin). Dans un bégaiement à peine compréhensible , la représentante du parti aux millions de morts semblait vouloir attaquer les militants du PDF en justice « pour des actes xénophobes, racistes et mensongers ». Bienvenue en France du XXI siècle. Si les socialistes s’estiment offensés, alors ils vous attaqueront en justice. Quoi de plus normal ! Nous conseillons à l’avenir à Mme Grador de se taire. Elle paraîtra assurément moins bête qu’elle ne l’est réellement. Nous attendons d’ailleurs, de pied ferme sur le terrain judiciaire tous les fanatiques de la pensée unique.

Que de réactions hystériques pour de simples affiches.

Nous pouvons d’ailleurs relever la lâcheté de l’opposition prétendue de « droite ». Miaulant et regrettant, (source : la montagne) de ne pas avoir été informée par la majorité de la plainte, cette droite molle qui depuis bien longtemps a fait son « aggiornamento », a confié au journal quotidien « Nous nous serions associés à son action en justice et à son communiqué ».

Il faut dire que les timorés qui la composent n’ont rien de droite. Son représentant, Raphael Chaumeil, lors de l’épisode de la mosquée, avait osé « sondé l’évêché pour savoir si l’église Saint-Pierre (aujourd’hui transformée en lieu d’expositions culturelles) ne pourrait accueillir la mosquée ». S’enfonçant toujours plus dans son délire monomaniaque , en véritable homme de gauche, il y voyait « une beau geste symbolique rappelant l’église Sainte-Sophie d’Istanbul ». (source : l’Express du 19-03-15)

Après avoir livré au mondialisme, nos traditions, nos métiers, nos familles, notre industrie, notre histoire le représentant de cette droite ultra-libérale qui a trahit la nation propose aujourd’hui de livrer nos églises. Rien de plus logique.

Il est tant qu’une véritable opposition de droite nationale naisse à Tulle comme dans le reste de toute la Corrèze et du Limousin : et ce sera le Parti de la France ! Si vous souhaitez vous aussi défendre la France éternelle, rejoignez nous ! Le combat patriote en Corrèze continu !

(Ci-dessus, les photos du tout dernier collage des militants du PdF Limousin)

Commenter cet article