Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Délit de faciès : aujourd’hui les flics, demain les médecins ? (par Richard Hanlet)

26 Juin 2015, 05:07am

Publié par Thomas Joly

Le 24 juin la  cour d’appel de Paris a condamné l’État français pour « faute lourde » pour cinq cas de contrôle policier « au faciès ».

Les plaignants étaient probablement des mères de familles arborant les tee-shirts de la Manif’ pour tous… Il était temps que la justice mette un terme à l’odieuse pratique qui consiste par exemple pour les douaniers, à fouiller les punks à yeux de lapins russes de retour de Katmandou, plutôt que les petites filles à couettes. Pensez qu’il y a des flics qui, voyant à deux heures du matin un individu porteur d’un sac bourré d’argenterie d’où dépasse une pince-monseigneur, le tiennent a priori pour un délinquant, et l’interpellent plus spontanément qu’une vieille dame qui promène son chien ! Un scandale… Mais les prochains condamnés de ce chef par la justice seront sans doute les médecins. Ceux-là n’hésitent pas en effet, à suspecter l’immigré récent de maladies exotiques, le barman d’alcoolisme, le coiffeur efféminé de séropositivité et l’obèse de la cinquantaine de diabète ou d’hypertension artérielle. Beaucoup préjugent même que les carmélites sont peu exposées aux maladies sexuellement transmissibles. Pire encore, les médecins pratiquent l’exclusion sur des critères exclusivement sexistes : pas de dosage des marqueurs du cancer de la prostate chez la femme, pas de mammographie de dépistage chez les hommes, par exemple ! Ils vont même jusqu’à discriminer le mieux possible les malades des bien portants, ou à prétendre que certaines maladies sont plus fréquentes selon les ethnies : les cancers du rhinopharynx chez les maghrébins et les chinois du sud, la maladie périodique chez les juifs séfarades, l’anémie falciforme chez les noirs, les cancers de la peau plus fréquents chez les blonds, etc.

Pour en revenir aux policiers, on ne peut qu’encourager notre justice à traquer les comportements qui trahissent leurs odieux préjugés. Il suffit en effet de se rendre sur le site du ministère de l’Intérieur pour constater la remarquable diversité ethnique des individus les plus recherchés du pays.

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article