Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Avant le ramadan et les vacances, trois nuits d’émeutes à Toulouse en une semaine

17 Juin 2015, 05:08am

Publié par Thomas Joly

Ce ne sont pas encore les vacances scolaires, la fête majeure de l’occupant n’est officiellement pas encore commencée, mais les colons s’échauffent déjà dans les quartiers envahis de Toulouse. Les policiers ont affronté plusieurs dizaines de jeunes dans la ville Rose (?) lundi soir durant plus d’une heure. Pour la troisième fois en une semaine, une patrouille a été attaquée, dans ces petits actes de guerre “civile” que leur République a toléré durant des années, et qui annoncent de durs réveils pour la police du régime comme pour la population qui a soutenu les gouvernements d’occupation.

Lundi, les problèmes ont commencé quand une patrouille de police a tenté de procéder au contrôle de délinquants routiers. Quand le contrevenant a été immobilisé, une trentaine de racailles sont arrivées et ont insulté, puis caillassé violemment les policiers. L’arrivée d’une patrouille de la brigade anti-criminalité (BAC) en renfort n’a pas permis de calmer la situation.

Les étrangers ont continué leurs attaques jusqu’à parvenir à faire exploser le pare-brise de l’un des véhicules et blesser l’un des fonctionnaires. C’est alors qu’une trentaine de racailles ont attaqué en corps à corps les policiers qui s’étaient réfugiés dans un recoin. Ces derniers ont tiré à plusieurs reprises avec leurs lanceurs de balles de défense (une trentaine de coups ont été tirés au total dans la soirée), sans parvenir à se dégager.

Seule l’arrivée de nombreux renforts a permis aux policiers de s’échapper et d’éviter un lynchage plus grave. Il a tout de même fait deux blessés parmi les forces de l’ordre (?) républicain au Mirail. Il y a quelques jours des faits similaires se sont produits déjà au Mirail et dans un autre quartier envahi, à la Reynerie.

Il n’y a eu, du préfet au ministre, aucune réaction, d’aucun officiel, ces émeutes de plus en plus violentes, de plus en plus nombreuses, de plus en plus développées sur le territoire n’intéressant visiblement aucun des grands dirigeants politiques.

Source : http://www.jeune-nation.com/actualite/actu-france/20166-avant-le-ramadan-et-les-vacances-trois-nuits-demeute-a-toulouse-en-une-semaine.html

Commenter cet article