Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Yade-Taubira, un exemple du cancer communautariste antiblanc

22 Mai 2015, 04:59am

Publié par Thomas Joly

Le communautarisme est à l’image du racisme : seuls les Blancs, victimes expiatoires des autres pour avoir sorti l’humanité de la sauvagerie – ou au moins tenté de le faire –, peuvent en être coupables selon les dogmes du régime et la loi de l’occupant.

« Je ne suis pas communautariste, mais je suis très attachée à ce combat » avait déclaré l’année dernière Ramatoulaye Yade-Zimet évoquant son attachement à la cause… communautariste africaine, ses revendications et ses mots d’ordre. Elle a récidivé en faisant l’éloge de la seule ministre qui lui ressemble dans l’actuel gouvernement socialiste, et pour cette seule raison, alors même qu’elle reconnaît que toute sa politique est une erreur.

« Comment expliquer que sa politique pénale soit si laxiste ? C’est là que réside le paradoxe [sic] Taubira. Le souvenir de ses années indépendantistes ? La foi en l’humanité même des coupables ? Un gauchisme qui confine à la naïveté ? Sans doute, un peu de tout cela » reconnaît l’ancienne ministre de Nicolas Sárközy. Pourtant, elle semble rallier ceux qui dénient aux Blancs le droit de la critiquer, de critiquer quoi que ce soit de sa politique, car cela serait « raciste ». C’est pour cela que Christiane Taubira est une « ministre pas comme les autres ». Et à lire entre les lignes Ramatoulaye Yade, il faut comprendre qu’elle est intouchable.

« Taubira, auteur de la proposition de loi qui a reconnu l’esclavage et la traite négrière comme crimes contre l’humanité, connaît son Histoire [sic]* sur le bout des doigts. […] Christiane Taubira la Guyanaise, qui a donné à ses enfants des prénoms africains comme on l’apprend dans le livre de Caroline Vigoureux, sait mieux que personne que le racisme à l’endroit des Noirs ne fait pas appel à la condition d’animal par hasard. […] Il en est resté quelque chose, même inconscient » affirme-t-elle en évoquant les souvenirs inventés des Noirs, le mythe de l’esclavage créé et envisagé comme fondement et fin de toute une race qui ne se définirait plus que par le sort d’une infime minorité des siens durant des siècles lointains. Le cancer mental de la Shoah est passé par là.

* Rappelons que bien au contraire Christiane Taubira est cette faussaire et négationniste au sujet de laquelle L’Express écrivait : « Les enjeux du présent expliquent ces relectures du passé. Christiane Taubira déclare sans ambages qu’il ne faut pas trop évoquer la traite négrière arabo-musulmane pour que les “jeunes Arabes” “ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes”. Voilà la vérité des communautaristes noirs antifrançais : mentir aux jeunes Blancs en leur cachant la vérité qui n’est que valorisante et mentir aux jeunes Arabes (et Noirs) pour censurer les faits dévalorisants de populations qui, en 2015, pratiquent encore l’esclavage.

Source : http://www.jeune-nation.com/societe/19887-yade-taubira-un-exemple-du-cancer-communautariste-antiblanc.html

Commenter cet article