Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Sa femme s’appelle Maurice. Taubira se saisit du problème… (par Georges Michel)

26 Mai 2015, 06:01am

Publié par Thomas Joly

Christiane Taubira, c’est un peu Marie-Antoinette ou tout du moins la fausse représentation que les révolutionnaires en ont laissée : ils n’y a pas assez de pain sec et d’eau dans les prisons pour ces pauvres prisonniers, qu’on leur donne de la brioche et laissons-les aller en ville. Comme quoi, il n’y a pas de problème compliqué qui ne trouve sa solution simpliste, lorsqu’on est un tant soit peu idéologue.

Ce petit problème réglé, notre phare de la pensée universelle, qui ramène incontestablement ses lointains prédécesseurs détenteurs du Sceau de France à de minuscules et insignifiantes personnes, a donc décidé de se pencher sur les problèmes de fond qui frappent durement notre société. Le dernier en date est celui de l’état civil des trans-genres. Bientôt, à Dieu ne plaise et grâce à Christiane Taubira, Maurice pourra demander à se faire appeler Mauricette et même Pamela, si ça lui chante. On imagine la tête des Séguier, d’Aguesseau, Portalis, Debré ou autres Foyer du fond de leur tombeau : consternation, comme dirait Alain Souchon ! Et pourtant, la nouvelle n’est pas bidon…

Ainsi, la Chancelière de France travaille à une circulaire sur ce sujet. Travaille ? Lisez son cabinet travaille, car on ne peut à la fois courir les plateaux télé, les musées de la repentance, tweeter à longueur de journée et travailler, même lorsqu’on est un esprit supérieur. Or donc, son cabinet qui a la particularité dit-on de connaître un turn-over équivalent à celui que l’on peut rencontrer chez les hôtesses de caisse dans certaines grandes surfaces, travaille à une circulaire pour que « lorsque qu’une personne change de genre, le changement de prénom sera porté sur tous les documents » la concernant. Précisons que les mots entre guillemets sont tirés d’un tweet de la ministre en date du 15 mai. La chose semble même assez avancée puisque dans ce nouveau bulletin officiel de la République française qu’est devenue la page tweeter de la ministre, celle-ci annonce même qu’elle « finalise » cette circulaire. Après « le décret, c’est maintenant », nous devrions avoir bientôt « la circulaire, c’est maintenant »…

Notez que Taubira ne parle pas dans son tweet de changement de sexe mais de genre. Nuance. La théorie du genre n’existe pas, c’est bien connu mais le genre deviendrait une réalité de l’état civil. On attend avec impatience la parution de cette circulaire pour voir comment les mots « sexe » et « genre » vont y trouver leur place. Car pour l’instant, il n’a échappé à personne que l’état civil ne reconnaît que les identités sexuelles.

Il paraît que cette mesurette, car une circulaire sur le changement de prénom ce n’est tout de même pas la loi abolissant l’esclavage, ne suscite pas un enthousiasme effréné chez les associations « trans et intersexes ». Mais elle procède de cette stratégie des petits pas qui fait que ce qui était interdit hier, devient toléré aujourd’hui avant d’être demain de droit.
Et si sa femme veut continuer à s’appeler Maurice, même si ça fait mauvais genre, on fait quoi ? Attendons la circulaire…

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article