Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Et maintenant, le pétard pour tous (par Yannik Chauvin)

4 Mai 2015, 16:15pm

Publié par Thomas Joly

Cette année encore, la Ligue des droits de l’homme enfourche l’un de ses dadas favoris : l’autorisation du cannabis. « Il est temps que les perceptions sur le cannabis évoluent et que cessent les discriminations dont sont victimes ceux qui en consomment », écrit-elle. Car, en France, lorsque l’on interdit l’usage du cannabis, on discrimine ! Et que fait-on lorsqu’on interdit le vol à main armée, le viol, le meurtre ? On discrimine aussi ? Pour la LDH, fumer du cannabis est un « droit de l’homme ». On croit rêver.

Et elle n’y va pas de main morte, la Ligue des gnangnans : « Il est urgent d’ouvrir les yeux sur la catastrophe sanitaire, sociale et sécuritaire engendrée par une loi adoptée il y a quarante-cinq ans. » En clair : interdire le pétard engendre une catastrophe !

Elle n’a même pas l’ombre d’un doute, la vertueuse Ligue de n’importe quoi. Elle ne dit pas un mot sur les effets pervers de la consommation de cannabis, notamment pour les plus jeunes, martelés à l’envi par les spécialistes des drogues addictives, et notamment Alain Morel, psychiatre : perturbation des fonctions cognitives, de l’apprentissage, de la mémoire, de la perception de l’environnement, de la motivation ; enfermement et altération des relations avec les autres, notamment les parents ; addiction entraînant la nécessité de se procurer de l’argent par tout moyen. L’adolescent pétardier vit dans sa bulle et se fiche de son entourage comme de colin-tampon. Est-ce un « droit de l’homme » que de s’emprisonner ? Est-ce à cette Liligue de favoriser cet enfermement ? Les médecins signalent, également, le risque fort de décrochage scolaire : c’est la défense du « droit d’être un cancre » !

Enfin, quoi ! On nous bassine depuis dix ans avec le principe de précaution : s’il y a risque, il faut y regarder à deux fois. La Ligue des gaugauches a choisi : pas de risque, on fonce ! Et, pendant qu’on y est, créons des réseaux, comme les malfrats : les fumeurs de joints se regrouperaient en « Cannabis Clubs » parfaitement légaux pour produire et distribuer le chanvre. Avec une naïveté de gamins boutonneux, les clowns de la Ligue éthérée prévoient que ces filières seraient « non lucratives » – il faut vivre sur la planète des singes pour croire à ces fariboles – et créeraient des emplois « éthiques et solidaires » : toujours ce jargon de la bien-pensance post-soixante-huitarde.

Mais d’où viennent-ils, ces gens ? Qu’est-ce qui leur prend d’inciter mes enfants à se pétardiser ? Ils n’ont rien d’autre à faire, par les temps détestables qui courent ? C’est ça, leur idée des « droits de l’homme » ? Faire tomber les enfants au fond du trou ? J’ai très envie de prendre les gamins des cinq dirigeants de cette fichue association, de les enfermer dans une pièce et de leur faire fumer joint sur joint jusqu’à ce que, les yeux ensanglantés, ils supplient leurs parents d’arrêter le supplice.

Source

Commenter cet article