Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Diam’s : représentante officielle de la planète Mars (par Jany Leroy)

27 Mai 2015, 05:00am

Publié par Thomas Joly

C’est emballée dans trois mètres carrés de voilage gris muraille que l’ex-Diam’s a livré ses états d‘âme au journaliste confesseur de l’émission « Sept à Huit ». Pour la deuxième fois. Pareille penseuse mérite passage et repassage. La voilure, aussi. C’est donc entre deux repassages que Diam’s, redevenue Mélanie Georgiades, s’en fut venue expliquer en quoi il ne faut surtout pas plaisanter avec l’islam et que les dessinateurs de Charlie Hebdo, ben, heu… « Il faut entendre que quand on blesse, on ne peut pas tout dire », dixit la philosophe. La fin de la liberté d’expression racontée calmement le dimanche soir sur TF1 entre 7 et 8 au curé de l’audiovisuel… Ici la planète Mars, avez-vous des nouvelles de la Terre ?

Bien entendu, à aucun moment le prêtre journaliste ne songe à rétorquer que, partant de ce mode de pensée, les bibliothèques seraient à moitié vides, les cinémathèques également, la presse muselée et, par conséquent, lui-même au chômage. Défroqué.

Sur Twitter, Véronique Genest, bien seule, s’indigne : « Et on la laisse dire. Moi, ça m’a choquée, cette justification des assassinats par le blasphème. » On le serait à moins. Dans le troisième volet de l’affaire, une « journaliste » de L’Obs s’indigne aussi… Mais des propos de Véronique Genest ! La planète Mars est décidément très peuplée. Entourloupe de la pensée : la journaliste évite soigneusement de citer le passage incriminé par Véronique Genest. Pourquoi faire compliqué ?

Ne plus s’appeler Diam’s n’empêche pas Mélanie de collectionner les perles. La seconde, d’une rare finesse, est formulée à propos du voile version chapiteau dont elle est affublée : « De quel droit une femme aurait le droit d’être toute nue dans une publicité et moi n’aurais-je pas le droit d’être couverte et entièrement voilée ? » Et de quel droit Véronique Genest « n’aura-t-elle » pas le droit de répondre parce que c’est son droit ? Hein ? Ni une, ni deux, l’ex-Julie Lescault y va d’un tweet qui souligne la malhonnêteté du raisonnement : « Est-ce que quelqu’un peut dire à Mélanie que c’est interdit de se promener nue dans la rue parce que ça choque certaines personnes ? » L’ex-pierre précieuse est effectivement hors sujet…

Sauf pour le cerveau de L’Obs ! En proie, sans doute, à un petit passage à vide, l’extraterrestre du magazine sombre dans la même confusion : « Qui a dit que Diam’s parlait de personnes se promenant nues ? Véronique Genest a-t-elle un souci auditif ? Devrait-elle porter un petit appareil lorsqu’elle regarde la télévision ? » Pour rappel à l’attention de la non-comprenante de L’Obs : le thème du débat portait sur la tenue des gens dans la rue. Pas dans la pub. Conseil du médecin soignant à la patiente martienne : « Ingérer un substitut neuronal avant de lire les tweets de Véronique Genest. »

Et pour finir en beauté, cette réflexion formidable qui vient confirmer la carence évoquée ci-dessus : Véronique Genest ne devrait plus avoir aucune portée médiatique, et depuis un long moment : elle ne fait plus rien à la télévision. À quel titre Diam’s aurait-elle, en revanche, toute légitimité à s’exprimer publiquement ? Nous ne le saurons pas. Le voile intégral de la pensée ne permet pas une vision à 360°.

Source : http://www.bvoltaire.fr

Commenter cet article