Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Suicide du socialiste, franc-maçon et corrompu Jean Germain : les sénateurs osent faire une minute de silence

8 Avril 2015, 05:20am

Publié par Thomas Joly

L’apparatchik socialiste Jean Germain, sénateur et ancien maire de Tours, se serait suicidé. Il a en tout cas été retrouvé mort à proximité de son domicile, ne supportant pas de faire face à ses responsabilités, ou bien réduit au silence par une mafia socialiste et/ou chinoise ?

Sa conseillère (et maîtresse) chinoise d’alors, Lise Han, « Responsable Asie », est mise en examen pour escroquerie. Elle aurait été la gérante de fait [réelle, mais pas déclarée] de la société qui organisait des simulacres de mariages entre Chinois moyennant finances. Le cumulard Jean Germain – conseiller de François Hollande pour les « questions d’éducation » durant la campagne présidentielle, alors qu’il était déjà sénateur – avait déclaré ne pas connaître les activités reprochées à Madame Han, ce qui ne l’avait pas empêché d’y participer.

Cette affaire n’empêche pas non plus l’occupante Lise Han de rester inscrite comme « expert judiciaire » [sic] près la Cour d’appel d’Orléans… c’est-à-dire là où elle pourra interjeter appel contre la décision du tribunal de Tours où sera jugée l’affaire, une fois l’émotion passée.

Chaque jour en France 29 personnes se donnent la mort. La plupart sont des personnes en difficulté, n’ayant pas pu résister à la pression du système, tombées au chômage, ayant subi de graves revers dans leur vie privée. Bien peu se suicident parce que ce sont des corrompus. Pourtant, les sénateurs ne font jamais de « minutes de silence » pour ces Français honnêtes. Mais ils l’ont fait hier après-midi pour le corrompu présumé Jean Germain, ancien maire de Tours.

Jean Germain était impliqué dans une vaste affaire de faux mariages. Poursuivi pour complicité de prise illégale d’intérêt et détournement de fonds. Il s’est tué pour éviter l’opprobre d’un procès et d’une condamnation pour corruption : il devait comparaître à partir le 7 avril dans une vaste affaire de détournements de fonds publics. Selon la justice, 800.000 euros ont été volés au contribuable tourangeau.

Source

Commenter cet article