Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Quand l’UMP tente de faire croire qu’elle est contre l’invasion

30 Avril 2015, 09:36am

Publié par Thomas Joly

Depuis 40 ans et probablement plus que la gauche, les libéraux-conservateurs sont les responsables de l’invasion en France par l’ouverture des frontières, par le regroupement familial, par la lutte contre l’identité française, la repentance, etc. Tentant d’instrumentaliser une fois encore la colère des Français, les politiciens de l’UMP tentent pourtant à nouveau de faire croire qu’au pouvoir, ils mèneraient une politique différente du gouvernement Hollande et différente de ce qu’a fait la droite durant plusieurs décennies.

« Nous devons stabiliser la situation sur place plutôt que de voir mourir [les envahisseurs] en mer, plutôt que de les voir venir ici pour un eldorado qu’ils ne trouveront pas. Il vaut mieux un camp sécurisé des Nations unies plutôt qu’un bidonville sur le territoire français. […] Je crois qu’il faut absolument dissuader les migrants d’arriver chez nous. […] Je pense qu’évidemment il ne faut pas laisser des bidonvilles se constituer. Il faut pouvoir rapatrier [les envahisseurs] chez eux parce que ces personnes sont en situation illégale. Nous n’avons pas les moyens d’accueillir ces migrants illégaux » a  affirmé Nadine Morano avant d’oser ajouter : « L’Union européenne n’est responsable de rien ».

Elle répondait à François Fillon qui, tout en dénonçant pour une fois les attaques contre l’Europe : « J’en ai assez qu’on accuse l’Europe d’être responsable de cette situation qu’elle subit. Les Européens ne sont en rien à l’origine de la situation à laquelle ils doivent faire face. C’est la guerre en Syrie, c’est le totalitarisme islamique, [les] gouvernements incapables sur une grande partie de l’Afrique qui sont à l’origine de cette situation » proposant d’ouvrir des antennes des consulats européens en Libye pour y repérer les vrais réfugies et les faire venir en Europe.

Source

Commenter cet article