Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Le tourisme au centre du système scolaire ? (par Pierre Van Ommeslaeghe)

7 Avril 2015, 05:15am

Publié par Thomas Joly

Jusqu’en 1989, il était tacitement entendu que le savoir était au centre de l’école. Avec la loi Jospin de 1989, c’est l’élève qui a été mis au centre. Aujourd’hui, il semble que ce soit le loisir qui est devenu le centre de l’école.

Le regroupement des régions nécessitait la modification des zones de vacances pour les faire coïncider avec les nouvelles régions. Ce zonage n’est pas dans l’intérêt des élèves. Les chronobiologistes estiment que le rythme idéal est une alternance de sept semaines de cours et de deux semaines de congés. Le zonage perturbe ce rythme. Mais il favorise les sports d’hiver en permettant une saison plus longue. Cela ne suffisait visiblement pas. Les professionnels du ski se plaignaient de ce que la dernière zone partait trop tard en congés de printemps pour venir se dépenser et dépenser dans leurs stations.

Qu’à cela ne tienne : madame Vallaud-Belkacem a décidé d’avancer ces congés d’une semaine. Ce faisant, la durée des cours au troisième trimestre pourra aller jusqu’à onze semaines. Pour compenser, le ministre, dans sa grande générosité, accorde à tous les élèves le pont de l’Ascension, que la plupart des recteurs accordaient déjà.

Faisons remarquer à notre ministre que seule une minorité des familles peut se permettre d’aller aux sports d’hiver. Il s’agit donc d’une mesure qui défavorisera les apprentissages de tous les élèves pour le bénéfice des classes sociales favorisées et des professionnels du tourisme. Il paraît que nous sommes gouvernés par des socialistes.

Si les moins favorisés ne bénéficieront pas de vacances à la montagne, leurs loisirs ne sont cependant pas oubliés. Avec la réforme du collège, à travers le remplacement de 20 % des enseignements disciplinaires (français, mathématiques, histoire, etc.) par des EPI (enseignements pratiques interdisciplinaires), tous les élèves auront droit au centre aéré entre deux périodes de congés. Puisqu’on vous dit que le loisir est au centre de l’école. Gageons que ces 20 % sont une base qui pourra progresser. Suggérons alors à Madame le Ministre une réforme qui, outre qu’elle irait dans le sens de ses réformes, aurait l’avantage de résoudre la crise de recrutement des enseignants tout en permettant des économies sur les salaires et sans se soucier de leurs compétences académiques (bien inutiles pour organiser un chat perché)… Il suffirait de donner aux détenteurs du BAFA (Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur) l’équivalence du CAPES (Certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement secondaire).

Source

Commenter cet article