Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Jusqu’où iront-ils ? Pour Pâques, Boubakeur réclame le doublement de lieux de cultes islamistes en France

5 Avril 2015, 08:47am

Publié par Thomas Joly

Ce n’est pas un hasard si la très extrémiste Union des organisations islamiques de France (UOIF) et ses très provocateurs dirigeants ont choisi cette fin de semaine pascale pour organiser son congrès annuel. Comme depuis plusieurs années, les islamistes occuperont Le Bourget. Il s’agit, selon les mots relayés dans la presse du système qui s’en vante, du plus important rassemblement islamiste en Occident.

Ordinairement divisés voire ennemis, les islamistes font front commun pour l’islamisation de la France, pendant que les chrétiens – non pas étrangers mais autochtones – sont massacrés en Afghanistan, en Syrie, au Kénya, en Irak, souvent par des islamistes importés, qui ont, eux aussi, commencé par évoquer la « simple » construction de mosquées ou le droit de ne pas adopter les mœurs et traditions locales, d’exiger de manger ce qu’ils veulent.

C’est ainsi que le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) Dalil Boubakeur a pris la parole durant le rassemblement de l’UOIF, une organisation jugée proche des Frères musulmans, mouvement considéré comme terroriste par de nombreux pays.

« L’Islam n’est plus un islam d’immigration, c’est un islam national qui a droit au même titre que les autres communautés en France à la reconnaissance et à la considération de la population française » a-t-il osé, avouant le caractère conquérant et dominateur de l’islamisme, avant de se lancer dans de violentes provocations : « Nous avons 2 200 mosquées. Il en faut le double d’ici deux ans […], je pense qu’il faut le double de mosquées ».

Alors qu’en France les hôpitaux, très largement fréquentés par les étrangers, ferment, Dalil Boubakeur n’a pas précisé comment seraient financés ces lieux de culte islamistes alors que de nombreux étrangers ne payent pas d’impôt. Selon lui, la République et 70 ans de politique antinationale ont abouti à ce tragique résultat : il y 7 millions d’islamistes en France.

« Les musulmans revendiquent leurs droits, tous leurs droits, rien que leurs droits » a de son côté déclaré Amar Lasfar, oubliant de préciser que pour les islamistes, la seule loi, le seul droit qui comptent c’est le Coran et que les sujets de droit qui comptent, ce sont les islamistes.

« Il faut que le nombre de mosquées reflète le nombre de musulmans […] Nous avons le droit [sic] de construire des mosquées, que les maires ne s’y opposent pas » a-t-il lancé menaçant, avant d’affirmer péremptoirement :

« Le petit musulman (…) a le droit [sic] d’avoir un plat de substitution » se réjouissant une fois encore de la complicité des élus de leur République contre la France et l’Europe :

« Il y a de moins en moins de maires qui s’opposent systématiquement à la construction de mosquées » a-t-il précisé.

De moins en moins de maires, mais de plus en plus de Français excédés par la destruction de leur culture, de leur histoire et leur génocide, comme l’ont montré les récents événements. Lors de ses rencontres, de nombreux islamistes sont invités, notamment Tarik Ramadan, qui interviendra à la tribune avec l’extrémiste antifrançais Edwy Plenel.

Source

Commenter cet article