Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Le Dr Church (Harvard) : un nouveau professeur Frankenstein

27 Mars 2015, 06:10am

Publié par Thomas Joly

La communauté scientifique est inquiète. Dans les derniers numéros de la revue Science et Nature sont parues des tribunes libres de chercheurs dénonçant un de leur confrère, le Dr Church, généticien à Harvard, dont les travaux sont publiés par le MIT (Massachussetts Institute of Technology). On sait qu’à la même époque l’actrice célèbre Angelina Jolie s’était fait enlever les deux seins en raison de la découverte chez elle du Gène BRAC1 ; celui-ci peut induire des cancers du sein. Toutefois peu de gens savent que récemment, elle s’est aussi fait enlever les ovaires ; ce qui est un complément chirurgical aux traitements de ce type de cancer. Elle n’est pas la seule à avoir fait cette démarche.

Church a donc récupéré des ovaires dont il a extrait des ovules. Il entend utiliser la méthode dit des CRISPR-cas 9 pour modifier génétiquement ces ovules afin de les « guérir ». Rappelons qu’il s’agit d’une véritable chirurgie du gène permettant de modifier ou de couper, d’extraire des fragments de l’ADN.

Ces ovules modifiés pourraient bien être utilisé dans le cadre de fécondations in vitro pour obtenir un embryon lui-même génétiquement modifié. À quels types d’humains ces travaux aboutiront ? Personne n’en sait rien. Présentement les modifications du génome par cette méthode de chirurgie du gène ne peuvent s’adresser qu’à des cellules de vivants et non des gamètes (ovules et spermatozoïdes). En effet, les 28 pays d’Europe sont signataires de la Convention d’Oviedo qui stipule qu’« une intervention ayant pour objet de modifier le génome humain ne peut être entreprise (…) que seulement si elle n’a pas pour but d’introduire une modification dans le génome de la descendance. » Mais les États-Unis n’ont guère l’équivalent. D’où l’inquiétude des scientifiques face à un savant fou qui est tout à fait capable de faire engendrer un nouveau Frankenstein.

Source

Commenter cet article