Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

À Brooklyn : le paradis rêvé d’Obama

12 Mars 2015, 20:44pm

Publié par Thomas Joly

La scène se déroule dans un McDo et a été tournée juste à la sortie des classes, dans le quartier totalement afro-américanisé de Brooklyn (États-Unis). Elle montre une jeune Africaine portant des extensions blondes se faire lyncher par quatre de ses congénères devant des dizaines d’autres "blacks" surexcités. Après que plusieurs personnes aient tenté de mettre fin aux coups, l’une des racailles revient, donnant de violents coups à la tête. Durant les longues minutes de l’agression, à part les exclamations, aucune personne ne prévient la police. Voilà le paradis rêvé de Barack Obama pendant qu'il multiplie les attaques contre les policiers blancs américains ; c’est exactement ce que souhaitent pour la France ceux qui veulent la « mixité  sociale », prônent ou avalisent l’invasion, d’une manière ou d’une autre.

À vous de choisir le futur que vous voulez pour vos enfants : le paradis multiculturel du Système ou la résistance nationale et européenne quitte à être traités de « fascistes » par ceux qui veulent votre mort.

Source

Commenter cet article

Lafiente adipeuse 13/03/2015 09:18

Bah ! que l'on se dit ... Ils s'entretuent entre eux. Ben voui ! Mais voilà cela se passent aussi chez nous tout cela et dans l'Europe entière. Nous avons nous aussi notre lot bien gentiment créer par l'in'justice raciste mise au gouvernement pour mieux nous circonvenir. Pour l'instant cela ne se précise pas vraiment, trop diluer cela est. Toutefois, nous en verrons les bons effets, pour eux, dans quelques temps. Il suffira d'un sms ou autres pour déclencher leur action contre le monde blanc. Qu'est-ce que cela sera ? Pas de souci, les exemples venant d'outre-atlantique nous laisse supposer à un glaviot bien mis en évidence par la presse et autres merdias.
Pour l'instant le moment critique n'est point atteint, cela ne saurait tarder. Hum ! on devrait enfin pouvoir devenir de bon dhimmi ou de gentil(le)s objets sexuelles et autres défouloirs de ces braves gens emplis du désir de nous faire mal, pour les raisons qu'ils ne connaissent même pas ou sinon qui leurs sont suggérés par leurs soi-disant guide pas si spirituel que cela; meneur de revue à venue dans les mosquées financés avec notre bon argent et celui du pétrole glorieux.