Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Ribery a fait son choix : ce sera Deutschland über alles ! (par Marie Delarue)

27 Février 2015, 10:36am

Publié par Thomas Joly

En citoyen avisé et sans doute visionnaire, l’ex-gloire Franck Ribéry s’apprête à demander la nationalité allemande pour couler, outre-Rhin, une heureuse retraite de trentenaire. Il est vrai qu’il vit à Munich depuis son arrivée au Bayern en 2007 ; vrai aussi qu’entre ses amours tarifées avec une bimbo nommée Zaya et ses grands moments de bravoure à Knysna, il ne s’est pas fait ici que des amis.

Ribéry, il faut le dire, a infiniment moins de cervelle que de pieds. Il a même sûrement mis toute sa matière grise dans ses chaussures à crampons et cela lui a fort bien réussi sur le plan financier. Et puis la Bavière lui plaît, alors demander la nationalité allemande : « Pourquoi pas ? » dit-il, « je peux m’imaginer rester à Munich après la fin de ma carrière. Je me sens bien en Allemagne. J’ai acheté une très belle maison, on vit avec une mentalité allemande, j’aime ça. » Et ce sera beaucoup mieux « pour sa famille et pour l’avenir ». « Ma fille aînée, Hiziya, se moque toujours de mon allemand, et je rigole avec elle ! Je ne l’ai pas appris à l’école mais dans mon quotidien, par les gens. Mon fils Seif est né en Allemagne, il peut même un jour jouer pour l’Allemagne », dit Ribery. Schön ! Prima !

Pas mal pour sa famille, et pas mal aussi pour la France, au fond, parce que Ribéry, hein, on ne tient pas particulièrement à sa présence. Lui non plus. « Je ne lis rien et ne regarde aucune information de France, dit-il. J’ai été touché, vraiment touché par ce qui s’est passé avant la Coupe du monde de 2014. C’est grâce à moi que la France a été qualifiée pour le Mondial. Mais tout cela est définitivement passé. » Bref, il n’est même pas Charlie, c’est dire…

Il paraît, explique Libération qui rapporte cette grande nouvelle, que « tout citoyen venant d’un autre pays de l’Union européenne peut demander la nationalité allemande au bout de huit ans de séjour et à condition de réussir un test de langue et un examen de naturalisation, consistant en un questionnaire général sur les institutions et le fonctionnement de la démocratie allemande ».
Je vous le confesse, j’espère que ça va être enregistré, hein, parce que l’interro de Ribéry sur les institutions, ça va être un grand moment… Et lui qui n’a jamais réussi à chanter La Marseillaise va devoir chanter le Deutschlandlied. Du temps de tonton Adolf, ça commençait par « Deutschland, Deutschland über alles,
über alles in der Welt ». L’Allemagne réunifiée n’a conservé que le troisième couplet mais n’en pense peut-être pas moins.

Enfin, si l’on en croit toujours Libération, Ribéry a bien raison se planquer ses fesses, ses biens et sa famille. Car le quotidien l’assure : « L’incident raciste provoqué par les supporters de Chelsea préfigure assez bien les risques que courra notre pays si le Front National arrive aux affaires, car c’est alors à une autre échelle qu’on pourrait connaître ce genre d’événement. » Et d’expliquer : « On recense en effet en France des centaines de groupuscules capables d’actes aussi, voire plus violents, tels ceux qui ont osé hurler “mort aux juifs” lors d’une manifestation des intégristes catholiques en 2014. » Hou lala, j’ai peur…

Du coup je me demande si je ne vais pas, moi aussi, demander l’asile politique à Angela Merkel !

Source

Commenter cet article