Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

En République française, il faut que les députés soient d’accord pour que leurs condisciples corrompus soient poursuivis

27 Février 2015, 11:09am

Publié par Thomas Joly

L’escroc Patrick Balkany-Smadja, déjà condamné pour corruption, est actuellement député. Cette fonction lui assure l’impunité et lui permet d’échapper à la loi que les députés votent pour les simples citoyens. Après plusieurs mois d’enquête sur de nouveaux faits de corruption – il est actuellement visé par plusieurs enquêtes – la levée de son immunité parlementaire va enfin être examinée.

L’Assemblée nationale a confirmé avoir reçu la demande transmise par la justice pour qu’il puisse répondre de ses crimes et délits. Elle n’a toujours pas été étudiée par les députés.

Patrick Balkany est soupçonné de corruption pour avoir touché 8 millions de dollars comme intermédiaire dans l’achat d’une fausse mine d’uranium ; il est impliqué également dans une seconde affaire, annexe à l’affaire Bygmalion ; dans une troisième affaire, il est accusé de corruption, blanchiment de corruption et blanchiment de fraude fiscale notamment pour l’acquisition illégale d’un domaine à Giverny et d’un palais à Marrakech et pour la détention de comptes auprès de banques suisse, liechtensteinoise et saint-martinoise : il aurait blanchi 33 millions d’euros.

Marcel ‘Dassault’ Bloch, Jérôme Lavrilleux, Jérôme Cahuzac et de nombreux autres républicains exemplaires sont toujours parlementaires.

Source

Commenter cet article