Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Leur charte de la laïcité est une charte pour l’islamisation ! (par Stephan A. Brunel)

26 Janvier 2015, 06:09am

Publié par Thomas Joly

Hollande promet une « Journée de la laïcité » le 9 décembre. La Charte de la laïcité, cette  morale laïque voulue par Peillon, sera signée par les professeurs, les parents et les élèves eux-mêmes. Et les enfants en bas âge aussi ? Belkacem annonce un « livret laïcité », un « parcours éducatif citoyen », des groupes de « réserve citoyenne ».

À quand le salut au drapeau laïque et les chants à la gloire de l’Être suprême de la laïcité pour refonder l’école ? À quand les gardes laïcs, les sections d’assaut et les camps de rééducation pour faire la chasse aux récalcitrants ? 

De Gaulle parlait des esprits brillants avec des têtes de linotte. Les linottes sautent comme des cabris en criant laïcité, laïcité, laïcité ! Ils n’ont que ce mot-là à la bouche. Comme les bobos qui se reconnaissent en Charlie Hebdo. Comme les responsables du culte musulman convertis à la novlangue amphigourique des socialistes qui proclament « la laïcité, principe du vivre ensemble » dans leur « convention citoyenne ».

La laïcité est devenue une arme pour détruire ce qui nous reste de traditions, pour extirper tous les référents religieux passés de notre civilisation. La laïcité s’est muée en une neutralité religieuse qui n’était pas dans la loi de 1905, faite pour limiter le pouvoir des congrégations dans l’enseignement, d’autant qu’elles y avaient très bien réussi. La laïcité a été un avatar de l’idée chrétienne de séparation entre temporel et spirituel, entre espace public et croyance privée, entre ce qui relève de César et ce qui relève de Dieu.

La laïcité-neutralité est la porte d’entrée par laquelle l’islam impose ses valeurs, par la destruction systématique de ce qui reste de notre identité. L’affaire des crèches, après celle du halal ou des lieux de prière, l’a révélé au grand jour. La laïcité est une vache sacrée comme les Français les adorent, une ligne Maginot qui ne protège rien du tout, une défense imaginaire, un point de fixation idéologique.

Dans Soumission, Houellebecq explique comment les professeurs finiront par se soumettre à l’islamisation de l’université, puis à se convertir, par ennui, par lâcheté, par un besoin de transcendance dans un monde désespérément prosaïque et matérialiste. Comme l’intelligentsia allemande s’abandonna aux sirènes du messianisme hitlérien et à la nazification.

La fraternité islamiste est en passe de devenir l’espérance nouvelle de ceux qui ne croient plus à rien, parce qu’on a détruit les 1.500 ans de culture chrétienne qui imprégnait leurs vieilles nations, jusque dans leur Code civil ou leur Code pénal, ou dans les traditions populaires, une tabula rasa que n’aurait pas reniée les fantoches totalitaires.

Notre culture chrétienne (et non « ces idées chrétiennes devenues folles » de Chesterton) est le seul rempart contre l’islamisation. Défendre pied à pied les éléments chrétiens et gréco-latins de notre identité, le fond celte magnifié par Athènes, Rome et Jérusalem, tel doit être le programme.

Source

Commenter cet article