Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

L’équivalent de 10 ans de SMIC pour de menus travaux chez le secrétaire général de la CGT

29 Octobre 2014, 09:21am

Publié par Thomas Joly

La Confédération générale du travail (CGT) a payé pour plus de 130.000 euros de rénovation le nouvel appartement « de fonction » (?) parisien de son secrétaire général Thierry Lepaon. Pour un simple appartement de fonction, qui plus est d’un syndicat ouvrier prétendant défendre les exploités, Thierry Lepaon n’a pas vu les choses en petit : il s’est commandé un 120 m² dans les beaux quartiers de Paris, tout près du Château de Vincennes. La location est modique, à la portée du premier salaire ouvrier : à peine 2.000 euros par mois.

Le problème pour Thierry Lepaon, c’est que l’intérieur n’était pas tout à fait à son goût. Il a donc fait refaire la totalité des lieux pour plus de 130.000 euros. Les syndiqués CGT sauront désormais où passe leur argent. La CGT a tenu à faire savoir que si le devis initial était de 150.000 euros, Thierry Lepaon avait condescendu à se priver, dans son appartement de fonction, d’un « home cinéma » et d’une cave à vins comme il l’avait exigé au départ. Il a gardé les télévisions dans chaque chambre et le reste.

« Pour la première fois, la CGT a élu un secrétaire général habitant en province. Elle se devait de mettre à sa disposition un logement de fonction en région parisienne entièrement équipé ». se défend la CGT, dont c’est très loin d’être le premier scandale financier, mais qui continue à être présentée comme un syndicat « représentatif » des ouvriers. L’amour des châteaux est également très répandu à la CGT : Thiery Lepaon est le 4e secrétaire général a s’installer dans ce quartier huppé. La CGT-RATP était allée plus loin, jusqu’à s’offrir le château de Fontenays-lès-Bris.

Source

Commenter cet article

Pieds Noirs 9A 29/10/2014 20:00

Camarade C.G;TISTE votre patron c'est bien engraissé sur votre dos ..
Selon les juges qui les ont coincés, les deux militants s’offraient non seulement des week-ends dans des hôtels de luxe avec leurs épouses, mais aussi des virées dans « des bars à hôtesses » parisiens – sans les épouses bien sur ..A nous la fiesta sur les cons de veaux qui nous entretiennent ...