Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

À Marseille, les violences des racailles dans plusieurs cinémas conduisent au retrait d’un film

13 Octobre 2014, 09:18am

Publié par Thomas Joly

Le film d’horreur Annabelle a été retiré de l’affiche dans plusieurs cinémas marseillais depuis son lancement mercredi dernier. Le multiplex Les 3 palmes, l’a retiré « pour des raisons de sécurité », sans autre précision, le film de l’affiche après que des racailles eurent perturbé plusieurs séances.

Le cinéma du Prado (VIIIe arrondissement) a également retiré le film, se cachant derrière des « raisons techniques ».

« Ça amène une clientèle de jeunes pas facile [sic] » précise tout de même la direction.

Source

Commenter cet article

non 13/10/2014 14:32

C'est quoi le rapport entre un film d'horreur et les jeunes de banlieue ? J'suis Francais et j'adore les films d'horreurs. C'est quoi ces conneries, ça sert a quoi de "retirer un film" ? Ils iront voir un autre film non ?

Pieds Noirs 9A 13/10/2014 18:53

Les Français n'ont pas eut encore la vision de voir ce spectacle ..Les guerriers de Chicago année 30 en pire ..

Monaco 13/10/2014 17:26

C'est de la manipulation politique pour déclenché un conflit ..Ni plus ,Ni moins ..Rassurez-vous ,ils sont tous Français ,pour un laps de temps .. Il retire le film pour éviter le sang et de retrouver des cadavres sur les fauteuils une fois le film fini et que la salle c'est vidée

Rescapé de BEO 13/10/2014 13:17

Les Français vont commençait a rasez les murs même dans les petites villes maintenant , et ce n'est que le début ..se sont de vrai guerrier sans coeur et sans loi ..Il vont vous montrez ce que c'est les droits de l'homme chez eux ainsi la parole de la Femme comme en France ou elle ouvre un peu trop son clapet et se mêle de tout et de rien ....Non !!!vous les connaissez encore pas assez .

Marise ancienne FN 13/10/2014 12:00

Encore une "chance pour la France" que nous les avons et qui attribut des voix pour les socialo coco de bonne bourgeoisie ,