Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Décès d’un clandestin expulsé : l’Algérie demande des comptes (par J-P Fabre Bernadac)

1 Septembre 2014, 11:16am

Publié par Thomas Joly

Un homme de 51 ans est mort à bord d’un fourgon de police qui le conduisait vers l’aéroport Charles-de-Gaulle pour procéder à son expulsion vers l’Algérie. À la vue des premiers résultats de l’autopsie, la justice a décidé d’ouvrir une enquête pour « homicide involontaire » puisque le décès serait « a priori accidentel ». Un juge d’instruction a été chargé de l’ensemble des investigations de nature à établir les circonstances qui ont conduit à ce décès.

Le quinquagénaire de nationalité algérienne s’opposait à son départ forcé de France, départ qui lui avait été notifié par un arrêté ministériel daté du 12 août. Une première tentative d’expulsion, effectuée le 16 août, avait été abandonnée, l’homme se montrant par trop violent à l’encontre des forces de l’ordre. Aussi avait-il dû être reconduit au centre de rétention administratif de Vincennes.

D’après la police, lors du second transfert, la victime a fait un malaise dans le fourgon en arrivant à l’aéroport de Roissy où il devait embarquer dans un vol en partance pour Alger. L’avocat de la victime a expliqué qu’il ne voulait pas se faire expulser, car toutes les voies de recours n’avaient pas été épuisées. Selon l’Association service social familial migrants (ASSFAM), l’homme, qui « n’avait jamais fait état de problèmes de santé depuis son arrivée au centre de rétention, avait invoqué une audience devant un juge des référés prévue le 28 août ». Pourtant, après le rejet par le juge des référés du tribunal administratif de son recours contre l’arrêté d’expulsion, celui-ci était parfaitement valable.

« Pris de force, il a probablement dû se débattre. » Voilà comment son avocat voit les choses, incriminant ainsi les policiers. Ceci est difficile à croire, car se rendant compte que l’homme était en train de faire un malaise en arrivant à l’aéroport, ils lui ont prodigué des secours ; même si, hélas, ils n’ont pu par la suite le ranimer.

Voilà un exemple flagrant des difficultés de la procédure d’expulsion face à un individu qui, refusant de se soumettre à une décision judiciaire, résiste aux policiers. Tous les jours, ces mêmes fonctionnaires côtoient des centaines d’immigrants refoulés qui refusent de partir.

Mais le casier judiciaire de cet homme, qui avait conduit à la décision d’expulsion, n’est pas immaculé. Depuis 2000, il a été condamné plus d’une dizaine de fois dans notre pays, notamment pour des vols, des escroqueries et des violences. Il a effectué plusieurs séjours en prison. Il était d’ailleurs incarcéré lorsque la décision de l’expulser a été prise.

Conclusion de cette triste affaire ? Le ministre de l’Intérieur, le fantomatique Bernard Cazeneuve, a déclaré que « l’enquête judiciaire devrait permettre de faire toute la lumière sur les circonstances de ce décès dramatique ». Et, cerise sur le gâteau, l’Algérie a demandé des informations « officielles et précises » sur les circonstances de ce décès. Un pays particulièrement bien placé pour demander des comptes à la France sur un malfaiteur qui n’avait qu’un but : ne pas y retourner…

Source

Commenter cet article

Sylvestre Brunaud 01/09/2014 17:52

La lutte contre l’immigration s’intensifie en Europe, la France reste en marge et va même au delà, elle favorise l'invasion.avec bon coeur ..

s 01/09/2014 17:51

La lutte contre l’immigration s’intensifie en Europe, la France reste en marge et va même au delà, elle favorise l'invasion.

Maurice 01/09/2014 13:29

Voilà comment les fonctionnaires de police vont voir leur carrière déglinguée, voilà comment la famille du Momo va être richement indemnisée par l'argent de nos impôts, Voilà comment les procédures d'expulsions vont être un vrai casse-tête chinois........Pardon, casse tête arabe pour les forces de l'ordre. Voilà comment les avocats véreux font leur réputation auprès des Momos et sur le dos de la France, voilà comment les associations collabos nuisent au plus haut point à notre intégrité, nos lois et notre culture. Tout le monde devrait ce réjouir pour ce Momo, il a rejoint Allah et Allah ce vengera ..

Franco-politico 01/09/2014 13:47

La belle France ..

http://courtimpression.eklablog.com/en-a-tire-aucune-consequence-de-cela-a109212064

Pieds Noirs 9A 01/09/2014 13:21

Ils ont raison de demander des comptes car vous avez oublier que depuis une vague de temps qu'ils sont chez eux n'est-ce-pas ,Que les Français ç 82 % leurs ont ouvert les portes et de bien les accueillirent ou la plus part en leurs donnant filles et femme comme maîtresse (inutile de nous dire le contraire) de c'est une "chance pour la France" Ou le seigneur jésus de la Valse a deux temps pour l'instant en a remis une couche dimanche à la Rochelle ..Donc ils sont chez eux .. Bien sur maintenant que la faute se reporte sur la France par les mensonges encore une fois de monsieur Hollande le jour de sa visite a Alger en décembre 2012 devant le FLN ... Bien sur que maintenant le Falzar à ras des genoux ou faudra subir tout leurs supplice maintenant..Rassurez-vous l'affaire ne s'arrêttera pas de si tôt ... Demandez leurs des compte sur les moines de Tibhirine si nos dirigeant en on dans le pantalon ..

Sylvestre Brunaud 01/09/2014 12:51

Ils ont raison ,car eux se font respecter ,pas comme Hollande de baissé la culotte en décembre 2012 pour se mettre a genoux et de ce repentir d'une fausse vérité ..Bien sur que maintenant faudra rendre des comptent comme aux Français d'Algérie de leurs préjudice moral et les Frères Harkis ..De les avoirs eux socialo communistes de les avoirs traîner dans la boue .. subit une deuxième rupture ..