Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Cet égoïsme monstrueux et assassin… (par Marie Delarue)

5 Septembre 2014, 07:35am

Publié par Thomas Joly

Se tenir, et tant qu’à faire se tenir bien. Se retenir surtout. Être maître de soi, de ses fureurs, de ses instincts. Par respect de soi-même et des autres, éviter les débordements et les cris. Voilà ce qu’on nous enseignait autrefois. Voilà, au temps des tweets et du triomphe de l’impulsion, ce qui n’existe plus.

Les faits du jour : sauvagerie à tous les étages. Des parents qui assassinent leur enfant et se livrent pendant dix jours à une mise en scène macabre, promenant une poupée dans son landau, chauffant des biberons pour la galerie avant d’inventer une fumeuse histoire d’enlèvement. Un adolescent qui se précipite en sang chez les voisins, dénonçant dans des propos incohérents un « crime de rôdeur » des plus improbables. Et puis une ex-première dame qui fait sous elle, qui chie sa haine en 300 pages comme l’autre lâche ses coups sur un nourrisson qui pleure, comme le frère exaspéré – ou jaloux lui aussi – a poignardé ses frère et sœur.

On peut juger le rapprochement osé. Il ne l’est pas. Tout cela relève du même mal : l’incapacité de tous ceux-là à penser plus loin que soi-même. Le père qui cogne le petit Loan, la mère qui s’en débarrasse comme on met les déchets au compost, l’adolescent de Moernach (Haut-Rhin) qui supprime ceux qui le gênent comme il le fait sur l’écran, Trierweiler qui confond l’État et la télé-réalité.

Interrogée par Yves Calvi sur RTL, la psychologue Sophie Marinopoulos assurait que l’assassinat du petit Loan témoigne de « la carence affective » des parents, soulignant qu’aujourd’hui « la famille est le lieu le plus violent de la société française ». La famille, ou le couple : je cogne, donc je suis.

Pour reprendre l’image prêtée au Président, la famille du petit Loan appartient aux « sans-dents ». Celles de madame Trierweiler sont immaculées et bien rangées. Le tribunal populaire accordera peut-être aux premiers le manque de discernement. Pas à la seconde.

Le petit Loan attend sa sépulture. Ses parents sont en prison, ses grands-parents disent qu’ils n’ont pas les moyens de payer les obsèques. La petite fille de Moernach est aujourd’hui sur la table d’autopsie. Son frère de 8 ans se bat contre la mort. Madame Trierweiler a eu un époux dont elle porte encore le nom et qui n’en demandait pas tant ; elle a trois fils, aujourd’hui de jeunes hommes qui doivent certainement, à l’heure qu’il est, affronter les quolibets. François Hollande a quatre enfants nés de son compagnonnage avec Ségolène Royal. Tous adultes, certes, mais qui doivent eux aussi subir la honte de cet étalage obscène d’une intimité qu’ils n’avaient pas à connaître.

Le commun dénominateur ? L’égoïsme, monstrueux. L’assouvissement immédiat des pulsions qui ne connaît rien d’autre que soi-même. L’ignorance de ce qui, au fil des siècles, a forgé la civilisation. La barbarie, en somme, chez les Groseille comme chez les Lequesnoy.

Source

Commenter cet article

Anonyme 06/09/2014 07:53

Comme un imam ,des enfants a droite a gauche et certaine pour une place comme Hidalgo ..La honte na pas d'odeur ..Mais cela rapporte gros ..

Sylvestre Brunaud 05/09/2014 19:16

Me revoilou
Que croyait-il cet homme ,se croire intouchable, être à l'époque des rois où personne ne contestait les décisions royales de la viré après de l’avoir embauché comme une malpropre et cela madame Marie Delarue en parle pas dans son billet d'un peu et tout mélanger des affaires pour en faire une page complète
Enfin la virée pour sauver sa mise devant sont gouvernement et surtout de se montrer devant le peuple que c'est un homme ..Mesdames ,messieurs cette dame était employée au service de l’état et n’avait rien n'a avoir avec les problèmes de la vie privé ..
il c’est moqué du peuple Mr Hollande, mais n'oubliez pas l'histoire la déjà montrer, le peuple a toujours le dernier mot, même les rois ont leurs déboires !

Lucie 05/09/2014 16:40

Par contre, les mères de ses enfants, il les a bien casées, le gros nul. La nullissime de la Mairie de Paris, l'hidalgo, plus nulle qu'elle, tu meurs, bien connue d'ailleurs dans les postes qu'elle a occupé par promotion ?, et la royale bécassine au gouvernement. Sans parler d'une autre qui traîne du côté corrézien et dont on ne sait encore rien. Mais les journaleux nous l'apprendront prochainement, quand leur disgrâce aura atteint le fond du gouffre. Car, comme dit par un internaute, ils portent une grande part de responsabilité dans le déclin du pays. Ces raclures ne font plus correctement leur travail depuis belle lurette. Et pour cause, ils sont à 99 % de gôôôôche !

Pieds Noirs 9A 05/09/2014 15:27

Tout de même Marie Delarue ,leurs enfants doivent bien connaitre le destructeur qu'il est en tout et pour tout ,il a même détruit sa dernière maîtresse ,Alors pourquoi ce générait t'elle devant lui ..Car pour un président ,il est pas digne de lui ..Le vaudeville de Élysée reconnu dans le monde entier ..Marie Delarue arrêtons de nous assouplir devant un sans coeur ..

Rescapé de BEO 05/09/2014 12:16

Le coup de grâce pour notre tirailleur en grande pompe ,qu' avec lui, faut avoir toutes ses dents
Alors qu’un dernier sondage enfonce Hollande avec seulement 13 % des Français qui lui font confiance et 85 % qui ne lui font pas confiance, la sortie du livre de son ex-compagne lui donne le un dernier coup de grâce.