Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Pour Rama Yade et Christiane Taubira, il y a esclavage et esclavage (par Silvio Molenaar)

27 Août 2014, 07:31am

Publié par Thomas Joly

L’ancienne secrétaire d’Etat Rama Yade vient d’exprimer selon Le Point sa « reconnaissance éternelle » envers Christiane Taubira pour sa loi qualifiant « l’esclavage » de crime contre l’humanité. Mais à quoi bon dénoncer l’esclavage si l’on exempte certains esclavagistes ? J’exprime quant à moi une éternelle reconnaissance à son compatriote sénégalais et anthropologue Tidiane N’Diaye pour avoir levé le voile sur la traite arabo-musulmane en ces termes : « Bien qu’il n’existe pas de degré dans l’horreur ni de monopole dans la cruauté, on peut soutenir que le commerce négrier et les expéditions guerrières provoquées par les arabo-musulmans furent, pour l’Afrique Noire tout au long des siècles, bien plus dévastateurs que la traite transatlantique » (Extrait de on ouvrage Le génocide voilé, cité dans le Nouvel Observateur 2010).

Madame Rama Yade n’est pas sans savoir l’espèce d’étrange allergie travaillant madame Taubira concernant la traite arabe : elle assume en effet ouvertement son occultation historique afin, dit-elle, d’épargner aux banlieusards franco-arabes de notre beau pays un fardeau moral supplémentaire. William Goldnadel l’avait dénoncé dans son livre « Du racisme blanc au racisme anti blanc ». Fumisterie idéologique de bas étage qui n’a d’ailleurs pas échappé à des millions de français que l’on prend ainsi ouvertement pour des truffes.

De devoir de mémoire en devoir d’oubli, l’obstination de certains descendants d’esclaves à louper un éléphant à deux mètres interroge… Nous connaissions des officines comme SOS Racisme, dont j’estimais dernièrement qu’elles sont à l’antiracisme ce que le prêtre pédophile est au christianisme, nous voilà avec SOS Esclavage et c’est selon moi la même crapulerie. Au même moment en Afrique, des dizaines (ou des centaines ?) de jeunes filles kidnappées par des islamistes, converties de force, mariées de force, ou destinées à la vente sur les marchés africains, en d’autres termes réduites en esclavage, observent, stupéfaites, mesdames Taubira et Yade se congratuler, et fêter « l’abolition de l’esclavage » chaque 10 mai. Et elles ne savent vraiment pas si, les voyant feindre de dénoncer encore et encore « l’esclavage », elles doivent éclater de rire ou fondre en larmes.

Source

Commenter cet article

fromageon 27/08/2014 13:03

quand elles tapent dans les caisses c'est l'argent des blancs qu'elles empochent la bas les pauvres afriquains mangent du sable !

fromageon 27/08/2014 13:02

quand elles tapent dans les caisses c'est l'argent du auvais blanc qu'elles empochent la bas les pauvres afriquains ils mangent du sable !