Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Les revendications délirantes des dégénérés d’Existrans et autres lobbies « intersexes »

11 Juillet 2014, 07:54am

Publié par Thomas Joly

Le 18 octobre 2014 à Paris, le collectif Existrans a prévu d’organiser une « marche pour les droits des personnes trans’ et intersexes ».

Manifestation groupusculaire et folklorique à ses débuts, cette marche en sera déjà en 2014 à sa… dix-huitième édition !

Mais, puisque la théorie du genre est désormais un sujet de société, le collectif Existrans tentera de donner à l’édition 2014 de cette manifestation une visibilité plus importante que précédemment. Nul doute que, dans le contexte actuel, les médias y collaboreront.

L’an dernier, quelques centaines de personnes avaient participé à cette marche avec des revendications diverses comme « la simplification du changement d’état civil, la démédicalisation et la déjudiciarisation du parcours de transition, la lutte contre la transphobie et la fin des mutilations pour les personnes et les enfants intersexes. » Un discours relativement policé par rapport aux éditions précédentes.

Existrans manifeste pour la première fois en 1997. Ils sont alors à peine une quarantaine de participants.

Existrans se présente comme un collectif d’associations. On y retrouve Act Up, Trans Act, l’Organisation internationale des Intersexués, Bi’Cause, les Panthères Roses,… Homosexualité & Socialisme (HES) participe aussi à ce défilé. Ainsi que le MAG Jeunes LGBT (mouvement d’affirmation des jeunes lesbiennes, gais, bi & trans) dont des militants interviennent depuis l’année 2000 dans les collèges et lycées dans le cadre d’un programme d’intervention en milieu scolaire « contre les LGBTphobies et le sexisme et pour le respect des différences« . Précisons que le MAG Jeunes LGBT reçoit des subventions de la Mairie de Paris, la Région Ile-de-France, l’Union Européenne, l’Office franco-allemand pour la jeunesse ainsi que le Ministère de la jeunesse et des sports.

Dès 2004, ces mouvements parlent de « transphobie ». En 2007, le slogan devient : « QuelLE CandidatE pour la cause trans ? » et traduit le lobbying politique en cours. En 2010, le Conseil de l’Europe adopte une résolution favorable aux « droits des personnes transgenres ».

Ci-dessous, une série de pancartes éditées par les Panthères Roses et distribuées durant la manifestation Existrans de 2008…

Source

Commenter cet article