Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Droit de vote des étrangers : le jour où la France mourra (par Joris Karl)

16 Juillet 2014, 11:20am

Publié par Thomas Joly

François Hollande l’a réaffirmé sans trembler lors de son entrevue du 14 juillet : le coup de grâce sera porté à la France en 2016. Des paroles assassines sorties d’un visage inexpressif à en crever : l’exécuteur testamentaire de 2000 ans d’histoire a une gueule de poisson mort.

Cette année 2016, sera, d’après le président en fonction, « celle des réformes constitutionnelles », et parmi celles-ci, outre une modification du mode de scrutin, « le droit de vote pour les étrangers extra-communautaires ». Traduction : pour le monde entier. Peut-être même les touristes qui sait, on aura bien un ou deux cinglés, un écolo ou un socialo-taubiresque pour nous pondre une ignominie de plus.

Le droit de vote des étrangers, cette monstruosité juridique, figurait déjà au programme du candidat Mitterrand en l’an de grâce 1981. Mais en ce temps-là, la pilule était trop grosse à faire avaler au peuple de France. Déjà qu’on lui avait scandaleusement interdit de s’exprimer sur l’abolition de la peine de mort ! Au royaume de l’Anti-France, chaque coup de poignard en son temps…

Néanmoins, le projet fou, obsessionnel chez tous les ennemis du Drapeau, demeurait blotti bien au chaud sous le ventre de la gauche immonde. « Patience » chuchotaient dans l’ombre les grands maîtres du secret, on attendrait simplement que le travail de sape des médias et de l’éducation nationale fasse son œuvre, que soit achevé l’élimination de tout sentiment d’appartenance, que soit gommé toute identité parmi les braves gens réduits à de simples moutons scotchés à TF1.

Et puis, le moment voulu, on commencerait à sortir des sondages mirifiques, comme celui publié par l‘Express en 2013, dans lequel il était affirmé que « 54 % des français souhaitaient que l’on étende le droit de vote aux étrangers non communautaires ». Un peu comme si on vous disait les yeux dans les yeux que la majorité de vos neurones souhaitait que vous vous flinguiez ce soir.

La piétaille du service public de Ruquier à Caron vous bassinera avec cette « avancée sublime dans la citoyenneté partagée et universelle ». La troupe de choc de Canal plus, fera le job de son côté, traquant telle une milice, les mauvais français « rabougris et refermés sur eux-mêmes ». Le très fun Ariel Wizman, ajoutera sans doute « avouons-le, ceux qui sont contre la réforme sont plutôt ruraux, pas diplômés, c’est la France qui souffre môssieur ».

Seul motif d’espérance, avant ce déluge d’imprécations, la majorité pour faire basculer la République dans l’après-France sera dure à constituer. Mais Hollande a sûrement mijoté un coup fourré pour y parvenir. Si une telle réforme voyait le jour, le grand livre de l’histoire de France se fermerait brutalement. Et certains le jetteraient aux flammes avec jubilation. Allons-nous les laissez faire ?

Source

Commenter cet article

ogres 19/07/2014 00:33

quand il n'y aura plus rien a donner a ces racailles ,eux ils ont une habitude ils mangent du singent et se mangent entres eux ,je parle de ces gens venus d'afrique avec le sida et toutes les maladies de bétes sauvages ,ces gens venus piller les caisses de la patrie francaise en ayant plusieurs femmes et plus d'enfants qu'une equipe de manchot footeux ,il va arriver un jour ou la revolution nationale fera que les salopes du ps et de l'ump ,feront comme au bled ils les raseront de frais ,ce ne sera pas la valise ou le cercueil ,ce sera le coran dans le cul ,quoi qu'avec tous les pederastes de ces partis pas besoin de margarine ,quelle bande de cons !