Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Les résultats des formations nationalistes aux élections européennes 2014

26 Mai 2014, 08:06am

Publié par Thomas Joly

En Hongrie, où le Jobbik, qui était crédité de 12 % à 17 % des voix dans les sondages, a obtenu 14,68 %, un résultat quasi identitique à 2009 (14,77 %). Il a obtenu 3 sièges.

En Grèce, l’Aube dorée (XA, Χρυσή Αυγή), malgré la répression, a recueilli 9,34 % (0,46 % en 2009), un résultat conforme aux sondages qui lui accordaient de 8 % à 12 %, et lui assurent d’avoir deux députés européens, pour la première fois de son histoire. Samedi, un site belge a annoncé que le Front national de Marine Le Pen souhaitait s’allier aux nationalistes grecs. L’information a été immédiatement démentie par l’entourage de la présidente du FN qui a totalement « exclu » de collaborer avec les patriotes. « Nous nions tout lien avec l’Aube dorée grecque. Tout accord avec ce mouvement est exclu »précise le FN.

En Allemagne, le Parti national-démocrate d’Allemagne (NPD, Nationaldemokratische Partei Deutschlands) a obtenu un député. Udo Voigt, qui dirige le mouvement, a été élu. Si les résultats sont faibles (le NPD fait en moyenne 1 % avec des pics à 4 % selon les provinces), l’élection d’un député a été rendue possible par la Cour constitutionnelle qui a supprimé le seuil électoral minimum pour obtenir des élus.

Le Parti national britannique (BNP, British National Party), crédité de 1 % à 3 %, n’a pas pu sauver le siège de Nick Griffin. Le scrutin se déroulait jeudi ; les résultats définitifs n’étaient pourtant pas encore connus ce dimanche à deux heures du matin.

En Espagne, trois mouvements étaient en concurrence : L’Espagne en marche (LEM, España en marcha), Démocratie nationale (DN, Democracia nacional) et le Mouvement social républicain (MSR, Movimiento Social Republicano). Des dysfonctionnements ont été signalés et la presse a évoqué des bureaux de votes d’où certains bulletins, dont ceux de LEM, étaient absents. Des problèmes qui n’expliquent pas les mauvais résultats obtenus. L’Espagne en marche, avec 16.703 voix totalise 0,1 %, un pourcentage que n’atteignent ni Démocratie nationale (12.763 voix et 0,08 %), ni le MSR (8.775 voix, 0,05 %). Les trois mouvements ne dépassent pas les 40.000 voix.

En République tchèque, le Parti des travailleurs pour la justice sociale (DSSS, Dělnická strana sociální spravedlnosti) obtient 0,52 % des voix.

En Pologne, la coalition Mouvement national (RN, Ruch Narodowy) affrontait les urnes pour la première fois et recueille 1,5 % des voix. Nation, en Belgique.

Les nationalistes auront donc 6 élus dans le nouveau parlement.

Jobbik, Hongrie : 3 élus

Aube Dorée, Grèce : 2 élus

NPD, Allemagne : 1 élu

Ils devraient former le cœur de l’Alliance européenne des mouvements nationaux (AEMN), désormais conduite par le Jobbik après la trahison du Front national.

Source

Commenter cet article