Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Sous le masque de la lutte contre « l’austérité », la Marche de l’extrême-gauche vise les patriotes

9 Avril 2014, 08:35am

Publié par Thomas Joly

« Nous n’en pouvons plus de voir la droite et l’extrême droite battre le pavé avec leurs cortèges de haine de l’autre, d’intolérance, de racisme, de sexisme, d’homophobie et d’intégrisme. […] »

C’est par ces mots que commence l’appel à manifester de l’extrême-gauche pour ce samedi 12 avril. Le texte a été signé par 200 personnes, essentiellement des « universitaires » marxistes, libéraux ou gauchistes – essentiellement sociologues et politistes. Parmi les signataires signalons l’humoriste des médiats du système Christophe Alévêque, l’évêque rouge Jacques Gaillot, des syndicalistes CGT, FSU, SUD, SNES, UNEF et un unique membre de FO et surtout de nombreux « associatifs », notamment défenseurs de l’invasion subventionnée par le patronat, sans oublier Sylvain Goldstein du MRAP.

Pour les partis politiques, les staliniens du PCF, du PG et du FG côtoieront les trotzkystes du NPA et les anarchistes d’Alternative libertaire et divers groupuscules. Si le texte s’ouvre par des attaques contre les nationalistes, il se ferme également par un rappel de l’ennemi principal de ces bourgeois, députés européens, journalistes, professeurs d’université, permanents politiques et permanents associatifs, tous intégrés au système : ni la finance apatride, ni l’Europe de Bruxelles, mais « l’extrême-droite ».

« Personnalités morales, acteurs et actrices du monde de la culture et des arts, du monde du sport, responsables syndicaux, associatifs, politiques, nous sommes divers par nos engagements. Mais ensemble, nous voulons construire une dynamique pour une alternative sociale, démocratique, écologique et féministe, fondée sur la solidarité. Nous appelons le samedi 12 avril à Paris à une marche nationale d’espoir à gauche, contre l’extrême droite, pour l’abandon du pacte de responsabilité, pour une juste distribution des richesses. Cette marche ne restera pas sans lendemain. »

Source

Commenter cet article