Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

L’austérité, c’est maintenant

22 Avril 2014, 17:47pm

Publié par Thomas Joly

Manuel Valls a évoqué la semaine dernière les mesures du pacte de « responsabilité » et de « solidarité ». Il s’agit d’un violent plan d’austérité imposé aux Français, dont toutes les mesures devraient être connues dans la semaine. Les oligarques ne seront pas touchés, pas plus que les parasites sociaux étrangers, les mafias, ni les politiciens faillis qui ont conduit la France à l’abîme : ce sont les Français qui paieront.

Le premier ministre va imposer 18 milliards d’économies à l’État, 11 milliards aux collectivités et 21 milliards dans le domaine de la protection sociale entre 2015 et 2017. Des efforts injustes, inéquitablement répartis et touchant comme habituellement les classes moyennes. Le programme dit de stabilité sera présenté plus en détail ce mercredi au conseil des ministres avant d’être soumis au vote des députés le 30 avril.

Parmi les mesures annoncées, le gouvernement socialiste poursuit sa lutte contre les familles : ainsi, toutes les allocations sociales, allocations familiales, retraites – dans l’attente d’une décision identique pour les complémentaires –, allocations logement, n’augmenteront pas jusqu’en octobre 2015. Certaines allocations échapperont néanmoins à ces mesures comme le RSA (Revenu de solidarité active). Le point d’indice des fonctionnaires continuera à être gelé, comme il l’est depuis 2010 et possiblement jusqu’en 2017. Ces mesures conduiront à une baisse du pouvoir d’achat des Français. Manuel Valls a néanmoins confirmé la création de 60.000 emplois de fonctionnaires sur cinq ans, dans l’éducation nationale notamment.

Seul réconfort pour le gouvernement : selon une enquête BVA, une majorité de sondés se déclarent favorables aux mesures d’austérité. La propagande sur la crise et la dette paraît avoir été aussi efficace sur les Français que celles sur la colonisation migratoire ou l'incontournable “Shoah”…

Source

Commenter cet article