Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Thomas JOLY

Jean-Paul Morin, toxicologue : « Interdire le diesel ne serait pas une bonne idée »

17 Avril 2014, 07:57am

Publié par Thomas Joly

"Il faut en terminer petit à petit avec les voitures diesel", affirme Ségolène Royal, la ministre de l'Écologie. Mais, le toxicologue Jean-Paul Morin n'est pas de cet avis.

Ce matin à 7h15, Europe 1 proposait "La question qui fâche" : Si on interdisait le diesel en France ? Avec le Dr Jean-Paul Morin, toxicologue et chargé de recherches à l'Université de Rouen.

Ses principales déclarations :

Le diesel pollue, classé cancérigène certain par l'OMS, il émet des particules responsables de la mort prématurée de 350.000 personnes en Europe. Qu'attend t-on pour l'interdire ?

"La première raison est historique : il y a eu beaucoup d'incitations fiscales par les gouvernements successifs. Le diesel a des vertus en matière d'émission de gaz à effet de serre, il émet 15 à 20% de CO² de moins qu'un moteur à essence de même puissance."

En contrepartie, il nous met des particules fines dans les poumons....

"De moins en moins ! Depuis 2011, avec la norme Euro5, tous les diesel neufs sont équipes de filtres à particules qui retiennent 99,9% des particules. Quand on regarde les statistiques de km parcourus par les véhicules en fonction de la norme, 50% des kilomètres parcourus en France le sont par des véhicules équipés d'un filtre, qui ne sont plus émetteurs de particules."

Vous dites que le diesel n'est pas pire qu'autre chose ? Qu'il n'y a pas de souci de santé publique ? Ségolène Royal dit n'importe quoi ?

"Je pense que Ségolène Royal n'est pas tout à fait bien informée des données récentes sur les émissions du parc automobile. Il suffit de consulter les rapports des agences nationales pour constater que la problématique du diesel est, pour les particules, de moins en moins, une problématique d'ampleur sanitaire."

En France, 19 millions de véhicules diesel datent d'avant 2000... Faut-il les sortir, les interdire ?

"On pourrait dire qu'il faut les interdire, mais ils représentent moins de 3% des km parcourus par ces véhicules ! Les interdire serait une mesure relativement antisociale et inefficace : en termes quantitatifs, ce sont des véhicules peu contributeurs en termes de km, une mesure potentiellement peu efficace."

Quand l'OMS parle de 42.000 morts en France, 350.000 en Europe...

"Non, ce n'est pas du tout cela que dit l'OMS ! Ce n'est d'ailleurs pas l'OMS qui dit cela, mais ce sont des rapports de l'Institut de veille sanitaire par exemple... Il s'agit de 42.000 morts prématurés liés à la pollution atmosphérique. Il faut savoir que dans la pollution atmosphérique particulaire, souvent incriminée comme la responsable des impacts sanitaires, les émissions de particules par le parc automobile roulant représente 25% des émissions globales, et dans ces 25% seul un petit tiers correspond aux émissions de particules des pots d'échappement des véhicules. Les particules d'usure de pneu et de frein sont maintenant plus importantes quantitativement que les particules émises par les pots d'échappement."

Entre un moteur diesel et essence sans plomb, vous choisissez quoi ?

"En ville, je vais aller à contre-courant des idées reçues : un moteur à essence qui n'a pas atteint la température pour que son système de dépollution fonctionne est beaucoup plus polluant qu'un moteur diesel qui n'a pas atteint sa température. Donc pour rouler en ville sur des petits parcours, le diesel est globalement moins polluant que le véhicule à essence, surtout s'il est de norme Euro5. Quand il sera de norme Euro6, on aura traité la problématique des oxydes d'azote qui restait à prendre en charge. Cette norme Euro6 entre en vigueur en septembre : un véhicule diesel neuf n'émettra pas plus de polluants réglementés qu'un véhicule essence neuf."

Interdire le diésel, pas une bonne idée ?

"Ce n'est pas une bonne idée car ce ne sera pas efficace en matière d'impact sanitaire, pas une bonne idée car après avoir fait investir nos industriels de l'automobile sur la dépollution du diesel qui a coûté fort cher... Ce serait interdire le diesel au moment où il est arrivé performant, meilleur en terme d'émission de gaz à effet de serre, et pas plus polluant en terme d'émissions de polluants potentiellement néfastes pour la santé par rapport à des moteurs à essence..."

Source

Commenter cet article